Cellule interministérielle de crise du 2 décembre 2021 : pas de nouvelle annonce, le préfet rappelle l'importance des gestes barrières

coronavirus
cellule interminisitérielle de crise du 2 décembre 2021
Thierry Queffelec - cellule interminisitérielle de crise du 2 décembre 2021 ©Thierry Merlin
Ce jeudi 2 décembre s'est tenue une nouvelle cellule interministérielle de crise. A l'issue de la réunion, aucune nouvelle mesure n'a été annoncée. Thierry Queffelec a tout de même tenu à rappeler les mesures sanitaires mises en place la semaine dernière et l'importance des gestes barrières.

Peu de changement dans les jours à venir. Comme chaque jeudi, une cellule interminisitérielle de crise s’est tenue ce 2 décembre, à la préfecture de Cayenne. Ces dernières semaines, le recul de l’épidémie a suivi son cours, malgrè une légère progression observée depuis quelques jours. Aucune mesure n’a été mise en place à l’issue de cette CIC. Toutefois, le préfet de Guyane, Thierry Queffelec, a tenu à rappeler les mesures sanitaires mises en place la semaine dernière.

  • Le couvre-feu n’est plus appliqué et cela concerne l’ensemble du territoire
  • Les lieux qui l’exigent sont toujours soumis au pass sanitaire
  • Le port du masque demeure obligatoire, et même sur la voie publique
  • Une jauge de 50% est appliquée lors des événements publics

Je suis content de dire qu'il n'y a rien de neuf. Ce qui veut dire que ce qui a été acquis la semaine dernière continue cette semaine. Une situation sanitaire bonne, un taux d'incidence qui vacille entre 70 et 90. On en est très soucieux. On a deux communes, Matoury et Macouria, qui vont devoir renforcer la conception des gestes barrières.

Thierry Queffelec, préfet de la Guyane

Légère augmentation des cas après un recul de l’épidémie

"Le recul de l’épidémie de COVID-19 s’est poursuivi la semaine passée (du 22 au 28 novembre 2021) avec un taux d’incidence se situant à 89 cas pour 100 000 habitants, toutefois en légère hausse sur une semaine", indique le bulletin quotidien de Santé Publique France.

En effet, le taux d’incidence est en progression depuis quelques jours. Ce 2 décembre, il est même passé à 93. En ce qui concerne les nouveaux cas, l’ARS de Guyane en a compté 34 à ce jour, sur 935 tests réalisés. En revanche, le taux de positivité connait une chute : il est passé à 3,6% ce jeudi alors qu’il était de 3,9%, en moyenne, la semaine précédente.