guyane
info locale

Cayenne : célébration de l'armistice du 11 novembre 1918, une cérémonie avec la participation active de jeunes Guyanais

armistice cayenne
Les anciens combattants devant le monument aux morts 11 novembre 2019
Les anciens combattants de Guyane ©Jade Létard Méthon
La Guyane a commémoré comme partout en France le 101e anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918. Plus aucun soldat ou poilu n'est en vie aujourd'hui. 1800 Guyanais ont participé à cette guerre. Ce matin de nombreux jeunes leur ont rendu hommage à la place du Coq à Cayenne;
Place du Coq ce matin, 37 noms de poilus cayennais sont énumérés sur les 286 Guyanais morts pour la France en 14-18. Certains étaient à peine majeurs. 18 ans c’est justement l’âge de Melissa Odessa-Gage. La jeune fille est porte-drapeau des sous-officiers depuis un an, elle est présente à chaque cérémonie :

... tout ce qui est armée, ce qui concerne les morts, cela m'intéresse beaucoup. Je me dis qu'ils étaient là, ils se sont battus pour nous, aujourd'hui nous sommes là et libres...

Présents également une soixantaine de jeunes. Ils font leur service national universel, sont cadets de la défense, de la police ou encore jeunes sapeurs pompiers.
Les jeunes représentés pour l'armistice à Cayenne
©Jade Létard Méthon
Etre sur place rend plus concret ce qui n’est qu’un chapitre dans les livres d’histoire. Hommage rendu aux morts de 14-18 mais aussi aux militaires français engagés un peu partout dans le monde. Richard Clovis ancien combattant de la guerre d'Algérie rappelle :

... Tous ces jeunes qui sont là doivent se souvenir que les anciens ont fait beaucoup de travail pour l'humanité et que cela doit leur servir de leçon pour les années à venir...

Le préfet de Guyane Marc del Grande 

.. nous nous souvenons de celles et ceux qui sont morts en opérations extérieures... des jeunes d'aujourd'hui qui au Mali, au Burkina Faso tiennent le drapeau de notre pays pour lutter au plus profond des territoires contre le terrorisme...

1800 guyanais se sont engagés lors du 1er conflit mondial, d’eux, il ne reste que des archives. La survie de leur mémoire dépend de la poursuite de la transmission à la jeunesse.
Célébration de l'Armistice du 11 novembre 1918 : la participation des jeunes de Guyane
Publicité