La galère des Palestiniens réfugiés en Guyane...ils dorment sur la plage faute d'hébergement

société cayenne
Palestiniens en difficulté
En juin dernier, une quarantaine de Palestiniens est arrivée en Guyane. Objectif : vivre loin des bombardements qui touchent leur pays d'origine. Sur place, les familles ont pu trouver des logements d'urgence. En revanche, un petit groupe de personnes, arrivé seul vit dans la rue, sur une plage.  
 
Palestiniens en difficulté
En juin dernier, une quarantaine de palestiniens est arrivée en Guyane. Objectif: vivre loin des bombardements qui touchent leur pays d'origine. Sur place, les familles ont pu trouver des logements d'urgence. En revanche, un petit groupe de personnes, arrivé seul vit dans la rue, sur une plage.  Leurs conditions de vie se dégradent de jour en jour.


Trouver un toit et enfin dormir...

Malgré de nombreuses zones d’ombre, ils ont encore cette lueur d’espoir : celle de trouver un toit. A l’écart, sur la plage de Catayée, loin des habitations pour éviter tout dérangement, un abri de fortune, dans lequel est installé 7 réfugiés d’origine palestinienne. Dans ces conditions, certains réfugiés ont perdu du poids. D’autres ont contracté des maladies. C’est le cas de Mahmoud Darwishi, atteint de paludisme.
Palestiniens en difficulté
Mahmoud Darwishi

Mahmoud Darwishi décrit ses maux : 

«  Ca provoque des remontées acides.. et des brûlures d’estomac »

 




Fuir la guerre

Ils étaient pour la plupart étudiants dans leur pays ou occupaient un poste. Weil Chabaitah, fraiseur de profession, en fuyant les bombardements,  s'est d'abord rendu au Liban...Là-bas, il vivait dans un camp avec 8000 autres réfugiés. Un mauvais rêve nous dit-il. 
Palestiniens en difficulté
Weil Chabaitah

Weil Chabaitah  raconte : 

" Dans le camp libanais nous sommes traités comme des animaux. Ils ne nous respectent pas. Par exemple, il est difficile d'accéder aux soins... ou même aux choses les plus simples de la vie"



Un hébergement digne

Vivre loin des bombardements, leur coûte d'accepter leurs nouvelles conditions de vie. Mais aujourd'hui, ils constatent un décalage entre leurs situations et les valeurs républicaines françaises. Pour eux, s'intégrer c'est d'abord avoir accès à un hébergement digne.
Palestiniens en difficulté
Mona Swiydan

Mona Swiydan espère : 

"Mon seul souhait est que les autorités fassent ce qu'ils peuvent pour sortir de cette situation parce que nous vivons indignement pour enfin tourner la page. Nous voulons également travailler, développer le pays, nous voulons être des éléments utiles à la société..."



Leurs regards sont désormais tournés vers l'horizon. Avec l'aide et le soutien de quelques citoyens associations, ils entrevoient leur avenir. Une chaleur humaine importante à leurs yeux. C'est peut-être là la promesse d'une nouvelle vie ...
En juin dernier, une quarantaine de palestiniens est arrivée en Guyane. Objectif : vivre loin des bombardements qui touchent leur pays d'origine.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live