La maladie de Kawasaki, une pathologie enfantine traitée depuis près de 10 ans en Guyane

coronavirus cayenne
Service pédiatrique CHC
25 enfants recensés en France ont eu les symptômes du syndrome ou maladie de Kawasaki. Un sur deux avait eu une infection récente au Covid-19. En Guyane, cette maladie est connue. Depuis 10 ans environ, 5 cas sont diagnostiqués en moyenne chaque année.
 
25 enfants recensés en France ont eu les symptômes du syndrome ou maladie de Kawasaki. Un sur deux avait eu une infection récente au Covid-19. En Guyane, cette maladie est connue. Depuis 10 ans, environ 5 cas sont diagnostiqués en moyenne chaque année.
 

Un mystérieux syndrome frappe les enfants

Service pédiatrique CHC
Depuis plusieurs semaines, la maladie de Kawasaki est régulièrement évoquée. Un mystérieux syndrome inflammatoire proche d’une pathologie infantile rare, la maladie de Kawasaki, frappe des centaines d’enfants en Europe et aux Etats-Unis. Un syndrome probablement lié au Covid-19. La France compte à ce jour 135 cas et un décès, survenu à Marseille le 8 mai.
En Guyane, la maladie de Kawasaki est connue et traitée. Depuis 10 ans, au total, 50 cas se sont déclarés.
Le professeur Narcisse Elenga chef de service de Pédiatrie du Centre hospitalier de Cayenne confirme : 

"Depuis 10 ans environ, 5 cas ont été enregistrés chaque année. Sur les 50 cas recensés, la moyenne d’âge est de 13 mois. Nous avons eu des malades âgés de 12 ans. Il y a plus de garçons que de filles. Nous avons eu également 15% de complications cardiaques mais jamais de décès".


Facile à diagnostiquer

Service pédiatrique CHC
La maladie de Kawasaki ou syndrome de Kawasaki, est "une maladie inflammatoire systémique aiguë qui survient principalement chez les enfants de moins de 5 ans et peut entraîner de graves séquelles cardiaques et la mort. Elle est la principale cause de maladie cardiaque acquise chez les enfants des pays industrialisés d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord.  Elle touche environ 1 enfant de moins de 5 ans pour 1000 au Japon, le pays où elle a été décrite pour la première fois en 1967 par le pédiatre Tomisaku Kawasaki". Les symptômes sont faciles à diagnostiquer.
Le professeur Narcisse Elenga chef de service de Pédiatrie du CHC énumère :

"La maladie de Kawasaki entraîne une fièvre prolongée, la conjonctivite, des éruptions de la peau, de la bouche, des gonflements douloureux du dos des mains et des pieds, et une infection des vaisseaux du cœur. Les symptômes sont faciles à diagnostiquer. Le traitement également est facile à mettre en œuvre : des perfusions et de l’aspirine."

 
Service pédiatrique CHC
Aujourd’hui, le monde médical est en ébullition depuis le décès d’un enfant à Marseille. Il avait aussi le coronavirus. Des recherches en Europe et aux Etats-Unis, sont actuellement entreprises pour établir un lien entre ces deux pathologies.