[Municipales 2020] Cayenne ville capitale, deux candidats, un siège...

élections cayenne
Mairie de Cayenne
Mairie de Cayenne ©Patrick Nègre
Dernier débat ce jeudi 12 mars sur Guyane la 1ère TV radio et facebook live avec deux candidats : Marie-Laure Phinéra-Horth maire sortante de Cayenne et Mikaël Mancée leader des mouvements sociaux de 2017. Cayenne est la ville capitale, le centre névralgique. Les enjeux sont importants.





 
Cayenne est la ville capitale, le centre névralgique de la Guyane. 62 000 personnes y vivent officiellement. Deux candidats se présentent : Marie-Laure Phinéra Horth maire sortante et Mikaël Mancée ancien leader des mouvements sociaux de 2017. Deux candidats à la conquête du siège très convoité de 1er magistrat de la ville de Cayenne. 
 

"Notre objectif, réussir ensemble"

Marie-Laure Phinéra Horth brigue un 3e mandat. Très soutenue, elle se représente, selon elle, à la demande de ses proches et des membres de son mouvement politique "Nouvelles forces de progrès". "Je me représente car on me l'a demandé. Je vais rendre à Cayenne son attractivité et faire revivre le centre ville." 
 


Ensemble autrement 

Mikaël Mancée s'est fait connaître lors des mouvements sociaux de mars-avril 2017. Deux ans après il fonde avec Magali Robo-Cassilde le mouvement politique "Guyane renouveau". Aujourd'hui il se présente pour la première fois aux élections municipales et communautaires."La population se regarde sans vraiment échanger. Il faut que cela cesse afin de prendre part activement à la vie locale"...


Quels sont les enjeux ? 

Centre ville Cayenne
Une des rues du centre ville de Cayenne ©Patrick Nègre
La ville de Cayenne au dernier recensement c’est un peu moins de 62 000 personnes dont près de la moitié a moins de 30 ans. Elle reste encore la première ville par son poids démographique. La capitale doit toutefois travailler son attractivité, cela passe par des aménagements urbains mais aussi des équipements culturels. Sa façade maritime reste sous-exploitée et la signalétique sur ses atouts touristiques timides.
Le développement de modes de transports alternatifs dans le futur et accessibles à tous est l’un des enjeux majeur alors que le trafic routier sur l’Ile de Cayenne croît de façon exponentielle. Il pourrait atteindre les 40 000 véhicules jour franchissant le pont du Larivot d’ici 2035.


Cayenne ville capitale

Cayenne : conférence intercommunale de l'habitat à la CACL
©F.Larzabal
On retient des réalisations comme le nouveau Centre Aquatique de Cayenne, l’Espace sportif Serge Marigard, les travaux de rénovation des quartiers Mirza, Medan, n’Zilla, Uranus ou encore le village chinois, avec l’aménagement en cours des berges du Canal Laussat.
Sur le plan financier, la Chambre régionale des comptes a invité la collectivité à stopper les recrutements de catégorie C, à ne pas remplacer les départs à la retraite, et à diminuer le train de vie de la mairie. Face à un déficit de près de 25 millions d’euros en 2017, un plan de retour à l’équilibre est proposé à horizon 2024.
Concernant le dossier épineux des squats, la mairie a mis en place une cellule de lutte contre l’habitat informel, une démarche qui se conjugue avec la volonté de l’Etat d’endiguer le phénomène en Guyane. Mais au-delà des opérations parfois spectaculaires, le centre-ville de Cayenne reste miné par des maisons squattées et des constructions en fond de cour au bénéfice de marchands de sommeil peu scrupuleux. Une situation qui renvoie à la crise du logement qui touche notre territoire.
 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live