guyane
info locale

"Place publique" l'émission politique se penche sur l’accès des PME locales aux marchés publics

médias cayenne
place publique
L’accès des PME locales aux marchés publics c’était l’objet de Place publique ce samedi. Avec un focus sur les différents marchés en lien avec le futur réseau de transport en commun en site propre de l’Agglo. Analyse. 
L’accès des PME locales aux marchés publics c’était l’objet de Place Plubique ce samedi. Avec un focus sur les différents marchés en lien avec le futur réseau de transport en commun en site propre de l’Agglo. Autour de la table, Martine Nivoix de la CDTG/CFDT, Paul Mande secrétaire FO/CACL et Dominique Mangal de l’IGTR, l’Union Guyanaise des transporteurs routiers. Les syndicats ont notamment pointé de nombreux flous persistants à leurs yeux.
 Avant même d’en arriver au fond les syndicats FO et CDTG/CFDT ont tenu à rappeler que "rien dans la démarche ne leur a semblé orthodoxe, en particulier l’absence de consultation des instances du dialogue social de la RCT, avant le vote de l’attribution du marché de la SEMOP." Les syndicats attaquent également "l’accord de fin de conflit conclu avec l’UTG RCT en décembre dernier évoquant des mesures peu cadrées." 
L’attribution du marché de l’exploitation du futur réseau à travers une SEMOP a été attaquée en justice par le groupement d’entreprises locales écarté, un groupement qui pointe une nécessaire restructuration de la RCT. Sur ce point, Paul Mande de FO concorde et insiste sur le lourd passif de la régie communautaire.
L’exploitation du futur réseau est une chose mais avant tout il faudra le construire, c’est ce marché qui aurait dû être alloti pour les transporteurs de l’UGTR. Dominique Mangal le président, évoque "un combat permanent en Guyane". Si chacun s’accorde sur la nécessité d’un service de qualité in fine au bénéfice des usagers, le chemin pour y parvenir semble encore semé d’embûches, l’intersyndicale FO, CDTG/CFDT se réserve encore "le droit d’entamer une action judiciaire pour que soient respectés les partenaires sociaux lors de l’attribution de ces marchés".