Une semaine après leur évacuation en raison des fortes pluies, les habitants du Mont Baduel, déchantent

société cayenne
Habitants de Baduel
©Pierre Tréfoux
Depuis le 6 mai une trentaine de personnes sont abritées dans le gymnase du collège Holder à Cayenne. Elles ont été évacuées de leurs habitations sur le mont Baduel, à cause des fortes précipitations. 
 
Depuis le 6 mai une trentaine de personnes sont abritées dans le gymnase du collège Holder à Cayenne. Elles ont été évacuées de leurs habitations sur le mont Baduel, situées dans une zone à risque. 


Des conditions précaires

Rosemira vivait sur le mont Baduel depuis 8 ans. Mais depuis plusieurs jours, en raison de l’instabilité du terrain provoqué les fortes pluies, elle et une trentaine de personnes se sont abritées dans le gymnase du collège Holder à Cayenne. Pour cette mère de quatre enfants la situation n’est pas vivable.
 
Rosemera Da Luz Silva
Rosemera Da Luz Silva
Rosemira Da Luz Silva habitante du mont Baduel explique :

"C'est la première fois que nous sommes évacués après des fortes pluies. Il manque beaucoup de choses, nous avons des enfants, quand il pleut l'eau entre dans le gymnase." 


Des fuites 

La pluie chasse dans le gymnase, dans certains endroits des flaques persistent. Installées sur des lits de camps, pour certaines familles, les nuits sont longues. Pour Maurice et sa femme impossible de dormir depuis plusieurs jours.
Maurice Santos Emmanuel et son épouse
Maurice Santos Emmanuel et son épouse ©Pierre Tréfoux
Maurice Santos Emmanuel habitant du mont Baduel, mortifié :

"C'est vraiment difficile de dormir ici. C'est difficile." 


Des aides 

A leur installation, des rations etv quelques chèques alimentaires ont été distribués. Problème, peu de libres-services les acceptent. Et sans gaz, et cuisinière, ils ne peuvent pas préparer des repas.
Yvette
Yvette habitante du mont Baduel ©Pierre Tréfoux
Yvette habitante du mont Baduel commente :

"Nous ne pouvons pas faire de cuisine. J'ai donné mon chèque à quelqu'un pour qu'il me ramène à manger". 


Des associations essayent de leur apporter un maximum de denrées. Mais sans logement, ni même de travail la situation est loin de s'arranger sur le court terme. Une situation d’urgence pour ces habitants de Baduel sans toit pendant la saison des pluies, et dont l’avenir reste incertain pour les prochains jours.
Le reportage de Pierre Tréfoux et Olivia Garrett-Alais :
Mont Baduel : les personnes mises à l'abri inquiètes de leur avenir.