Faits divers : 1 mort et 5 blessés par balle en 24 heures sur l’Île de Cayenne

faits divers cayenne
Fusillade Lalouette
©Éclats de balles
Dans la journée du samedi 6 novembre, une personne a trouvé la mort et 5 autres ont été blessées par balle. Ces événements sanglants ne sont pas liés. Les différentes affaires ont été confiées à trois services de police.

La journée d’hier a été particulièrement mouvementée sur l’île de Cayenne, elle a même été meurtrière. Plusieurs blessés par balles et un décès sont à déplorer suite à une série de faits divers.

Un conflit de voisinage, un vol à main armé et deux autres affaires

Ce samedi après-midi, au squat Bambou, à Cayenne, des tirs ont été échangés après ce qui s’apparente à un conflit de voisinage. Suite à cette querelle, un homme a été mortellement blessé.

Plus tard dans la soirée, au centre-ville de Cayenne, aux abords du canal Laussat, un vol à main armé a eu lieu. Deux personnes ayant résisté aux auteurs des méfaits ont été blessées par arme à feu. Il s’agit d’une femme de 56 ans, touchée au niveau des parties génitales, et d’un homme de 36 ans blessé dans le bas du dos, d'après les informations délivrées par MoNews.

Deux autres incidents impliquant des armes à feu ont eu lieu dans la nuit. En ce qui concerne le premier, qui s'est tenu à Suzini, deux jeunes hommes ont été blessés : l’un, âgé de 18 ans, a été blessé à la fesse droite. L’autre, un homme de 21 ans, a été touché à l’abdomen. Quant au second incident, il s’est déroulé à Cogneau-Lamirande, à Matoury, vers 4 heures du matin. Des pompiers ont dû secourir un jeune homme d’une vingtaine d’années blessé par balle au niveau de la tête.

Les enquêtes sont en cours et aucun lien n’est établi

Pour l’instant, les contextes de ces agressions et de cet homicide ne sont pas connus. Par ailleurs, aucun lien n’est établi entre ces événements. Trois services de police judiciaire sont mobilisés sur les différentes affaires : le service territorial de la police judiciaire, la brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Matoury et la brigade territoriale de Rémire-Montjoly.