Macouria : des activités d'intérêt général pour des jeunes exclus

famille macouria
Travaux d'intérêt général pour des collégiens à Macouria
©J Helgoualch
L’initiative de la municipalité de Macouria : mettre à profit le temps d’une exclusion scolaire pour remettre des jeunes sur le droit chemin. Trois collégiens exclus pour deux jours ont ainsi travaillé dans une caserne à Macouria.  













































 
L’initiative de la municipalité de Macouria : mettre à profit  le temps d’une exclusion pour remettre des jeunes sur le droit chemin, en tout cas, le tenter à travers des journées d’activité d’intérêt général. Trois collégiens exclus pour deux jours ont ainsi travaillé auprès des sapeurs-pompiers de Macouria. 


Des jeunes exclus par leur établissement scolaire

Dans la caserne des sapeurs pompiers de Macouria, de jeunes recrues, trois collégiens qui ont été exclu de leurs établissements après des bagarres et de mauvais comportements. La mairie de Macouria a proposé aux parents que ces jours d’exclusion soient mis à profit pour des activités d’intérêt général comme ici les  corvées des sapeurs-pompiers.  
Joël Fleurival
Joël Fleurival sous-officier caserne de Macouria ©J Helgoualch
Joël Fleurival sous-officier de garde caserne de Macouria précise :

"lls font du nettoyage, du lavage de voitures. Il faut qu'ils comprennent bien que ce n'est pas un centre de loisirs ici." 

 


Respect et ordre 

Pour cette mère de famille dont l’un des enfants a été exclu, c’est une chance d’être aidé pour, peut-être, permettre à son fils de comprendre le respect et  l’ordre.
Naomie, maman d’un collégien espère : 

"Il n'a pas de respect, il parle n'importe comment à la maison aussi. Pour moi, il le mérite. J'espère que cela va changer". 


Les AIG 

Une initiative de la mairie de Macouria pour faire en sorte que l’exclusion de l’école soit un moment de réflexion et de travail pour l’élève.
Travaux d'intérêt général pour des collégiens à Macouria
L'équipe des AIG de Macouria. Farouk Amri à droite. ©J Helgoualch
Farouk Amri directeur de la stratégie et du développement local de Macouria explique : 

"L'idée c'est d'éviter le désoeuvrement des jeunes. Nous avons mis en place des activités d'intérêt général ( AIG). Les jeunes sanctionnés sont pris en charge par des structures d'accueil". 


Cette initiative de la municipalité de Macouria se renouvèlera encore cette année avec des collégiens de 4eme et 3eme.
 



















 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live