guyane
info locale

Les espaces de vie Tan Lontan présentés par l'association La Pompadour à Matoury

vie locale matoury
Exposition d'un intérieur créole du 20e Un buffet avec le plâtre  du chien gardien par l'association Pompadour à Matoury
Un buffet des années 30 ©CL
Vous avez jusqu'au 30 septembre pour découvrir la magnifique mise en scène autour des espaces de vie Tan Lontan recréés par l'association La Pompadour à la salle d'exposition de Matoury. C'est un joli témoignage de la vie créole du début du 20e siècle.
Maryline Cesto, la présidente de l'association La Pompadour est une des gardiennes du patrimoine guyanais. Depuis des années, elle multiplie les manifestations en Guyane et dans le monde pour valoriser nos traditions. Passionnée par les tenues traditionnelles qu'elle fabrique elle-même, Maryline les met en scène lors de défilés et manifestations cuturelles.
Pour les journées du patrimoine, ses modèles ont présenté des tenues rappelant des scènes de vie du siècle passé dans le décor d'une maison créole spécifiquement recrée dans une salle au bourg de Matoury.
Scène de vie créole
©MCB


Un univers qui plonge le visiteur dans la Guyane du 20e 

Un spectacle magnifique et interactif qui a beaucoup plu au public. Il joue les prolongations jusqu'au 30 septembre dans le cadre de la fête communale.
Cette déambulation dans le siècle passé, nous amène dans les différentes pièces d'un habitat créole qui pourrait être celui d'un(e) guyanais(e) ayant vécu au siècle passé à partir des années 30. Le meubles, comme la majorité des objets usuels ou de décoration, ont été prêtés par la famille Hidair. Tel ce buffet avec la vaisselle d'apparat encadré par des chaises Thonet :
Le buffet créole
Le buffet créole ©CL
Un peu plus loin, une salle à manger avec sa table probablement en acajou, fabriquée par un ébéniste, couverte d'un napperon brodé main et au mur le portrait d'un soldat :
La salle à manger
La salle à manger ©CL
Même la chambre n'a pas été oubliée. Sur les murs, les tenues sont accrochées comme à l'époque et le lit en bois du pays est recouvert de draps blancs, brodés eux aussi, tirés à "quatre épingles" avec à côté, un petit cabinet de toilette pour les premières ablutions.
La chambre à coucher d'un intérieur créole
La chambre à coucher ©CL
Dans cet espace tout est minutieusement reconstitué pour que la douceur de vivre d'une certaine l'époque soit ressentie.
Un travail qui a nécessité 9 mois d'efforts qu'il faut saluer et découvrir à Matoury.
Publicité