Incendie criminel à l’école Concorde : la rentrée se fera normalement ce 8 novembre

faits divers
Rentrée scolaire 2020 : l'hypothèse d'une rentrée d'août décalée à l'étude
©Imaz Press
Après l’incendie criminel qui a ravagé cinq classes de l’école primaire Concorde, à Matoury, les élèves pourront finalement faire leur rentrée des classes normalement ce lundi 8 novembre. Les travaux ont été livrés samedi matin.

Les élèves de l’école élémentaire Concorde, à Matoury, pourront faire leur rentrée comme prévu. Après avoir été incendié dans la nuit du 22 au 23 octobre, l’établissement est prêt à les recevoir. Les cinq salles de classes touchées par l’incendie criminel ont été rénovées par la municipalité en deux semaines seulement. La ville de Matoury a mis en place une cellule de crise composée de représentants de l’Etat, du Rectorat et de la Collectivité. Les travaux, qui ont coûté 80 000 euros au total (dont 72 500€ de subventions état), ont été réceptionnés hier matin. Le président de la CTG, Gabriel Serville, ainsi que le sous-préfet, François Le Verger, étaient sur place. Ils se sont engagés à contribuer aux travaux de réhabilitation.

Nouvelle rentrée, mêmes restrictions sanitaires

Contrairement aux établissements du reste de la France, le protocole sanitaire reste le même pour les élèves des établissements de Guyane, soit le niveau 4.  Lundi, les élèves et le personnel devront garder leur masque en intérieur. Les surfaces fréquemment touchées (comme les bureaux et tables) devront être désinfectées plusieurs fois par jour et les activités physiques, entre autres restrictions, se feront uniquement en extérieur et dans le respect d’une distanciation sociale de deux mètres.

Enfin, les classes d’écoles élémentaires devront fermer au 1er cas de Covid-19 et l’apprentissage devra se poursuivre à distance. En cas de contaminations dans les collèges et lycées, les cas contact non-vaccinés devront poursuivre l’apprentissage à distance pendant 7 jours, tandis que les cas contact vaccinés pourront rester en présentiel.