Centre pénitentiaire : deux syndicats dénoncent des jets d'excréments et d'urine lancés sur les gardiens

justice remire-montjoly
Le centre pénitentiaire de Guyane
©guyane 1ère

Le personnel du Centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly dans la souffrance. Deux syndicats lancent à nouveau l’alerte. Les surveillants subissent maintenant une nouvelle forme d’agression : le jet d’excréments et d’urine, par des détenus ayant des troubles du comportement.

 

Le personnel du Centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly dans la souffrance face aux agressions répétées des détenus. Deux syndicats du Centre pénitentiaire lancent à nouveau l’alerte. Selon l’UFAP/UNSA Justice et FO pénitentiaire, les surveillants subissent maintenant une nouvelle forme d’agression : le jet d’excréments et d’urine, par des détenus ayant des troubles du comportement. Les personnels de la prison sont au bord de la crise de nerf. 

René POLYDORE, secrétaire général UFAP-UNSA Justice
René POLYDORE, secrétaire général UFAP-UNSA Justice

Après avoir supporté au quotidien des insultes, des incivilités, des agressions verbales et physiques, on est monté d'un cran. Les surveillants doivent subir des projections d'excréments. Vous avez des personnes qui s'enduisent d'excréments ou les projettent sur des gardiens. Nous montons au créneau pour que l'administration pénitentiaire nous protège. 

René Polydore secrétaire général UFAP-UNSA Justice

 

Des visières de protection

Prison de Cayenne

La direction du Centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly, reconnait une atteinte sur six surveillants, par trois détenus qui présentent des troubles graves du comportement. Les surveillants ont été dotés de visières de protection et de combinaisons. Ils bénéficient d’une prise en charge par la direction et un psychologue, et sont accompagnés pour porter plainte…Une réunion aura lieu à la fin du mois avec les psychiatres de l’hôpital, qui suivent ces détenus.