Rémire-Montjoly : Après plus de 3 mois de fermeture, le boulevard Bassières est rouvert à la circulation

travaux publics remire-montjoly
Ouverture du boulevard Bassières
Les automobilistes peuvent à nouveau emprunter le boulevard Eugène Bassières ©Franck Fernandes
Le boulevard Bassières a été rouvert à la circulation ce samedi 11 septembre. Il était fermé depuis le 26 mai après des éboulements qui obstruaient en partie cette voie de circulation qui croise la route du Tigre, un des accès routiers majeurs qui mènent à Cayenne.

C'était le 26 mai dernier, en pleine saison des pluies, des éboulements se produisaient sur Cabassou atteignant la chaussée même l'un des axes de sortie de la commune de Rémire-Montjoly, le boulevard Bassières. La décision était prise par la municipalité de le fermer immédiatement à la circulation, le temps d'obtenir un diagnostic précis de la situation.


Réouverture conditionnelle du boulevard Bassières ce 11 septembre

Cette route ouverte depuis 2016 par la Collectivité territoriale de Guyane est un axe important de la circulation. Il permet de relier le Parc Lindor, à Rémire-Montjoly au Tigre, à Cayenne et est emprunté par des centaines de véhicules chaque jour.

Claude Plénet maire de Rémire-Montjoly
Claude Plénet, maire de Rémire-Montjoly a procédé officiellement à la réouverture du boulevard Bassières ©Franck Fernandes

La voie est rouverte officiellement ce 9 septembre après que le maire, Claude Plénet et ses services se soient assurés de la faisabilité de circuler sur le boulevard en saison sèche :

L'objectif que l'on s'était fixé c'était la réouverture à la rentrée. C'est un axe majeur de l'île de Cayenne... Nous avons pendant les derniers mois fait des études pour évaluer le risque ... le rapport du BRGM mentionne un risque d'éboulement de 5000 m3 à 100 000 m3 ce qui équivaut de 30 à à 250 camions de terre...


Le maire Claude Plénet précise que si le risque est mineur en saison sèche, il en va tout autrement pendant la saison des pluies. Des études plus complètes vont encore être menées dès le mois d'octobre. A l'exemple de ce qui s'est produit sur le mont Cabassou, cet éboulement sur la colline du Tigre résulte de l'exploitation d'une carrière infiltrée par l'eau. De plus  deux sources se trouvent à la base du mont.

Éboulement sur la colline du Tigre
Les travaux réalisés sur un des éboulements de la colline du Tigre au boulevard Bassières ©Franck Fernandes


Pour permettre cette réouverture, des travaux ont été effectués par la mairie pour stabiliser le talus. Les canaux ont été curés pour faciliter le dragage. Des capteurs de mouvements seront installés au mois d'octobre a précisé le premier édile afin de faciliter la surveillance du site.
Toutefois, cette ouverture reste conditionnée aux aléas météorologiques comme les fortes pluies. A la moindre alerte la route serait à nouveau fermée.