David Riché, le maire de Roura placé en garde vue pour favoritisme et recel de favoritisme

politique roura
David Riché, maire de Roura
David Riché ©Thierry Merlin
David Riché est en garde à vue depuis mardi matin dans le cadre d’une enquête pour « favoritisme et recel de favoritisme ». La justice reproche au maire de Roura, des irrégularités dans la passation d'un ou plusieurs marchés publics.
Convoqué pour une audition, David Riché a finalement été placé en garde à vue à la Gendarmerie de la Madeleine à Cayenne le 3 décembre. Il est entendu dans le cadre d’une enquête pour irrégularités dans la passation d'un ou plusieurs marchés publics. Dans la nuit, il a été transféré au commissariat de Cayenne.


Deux autres personnes en garde à vue

On lui reproche de ne pas avoir respecté le code des marchés publics à propos de l’attribution de ces marchés à des entreprises. Deux autres personnes ont également passées la nuit enfermées en cellule. Il s’agit de la directrice de la société de restauration collective basée à Roura, DATEX, ainsi que Jean Paul Toula, consultant financier qui aurait collaboré avec la municipalité.    
Fin mars de cette année, un juge d’instruction avait perquisitionné plusieurs bureaux et services de l’hôtel de ville de Roura à la suite d’une ouverture d’information judicaire par le procureur de la République.
L'avocate de David Riché, Maitre Marie-Alix Canu-Bernard, un ténor du barreau de Paris n’a pas souhaité s’exprimer.
Les soutiens de David Riché devant le commissariat de Cayenne
©Océlia Cartesse
Dans la soirée un comité de soutien au maire de Roura s'est créé et plusieurs personnes se sont réunies devant le commissariat de Cayenne. Une dizaine d'entre elles sont restées toute la nuit. Parmi ces soutiens, l'épouse de David Riché
Ce mercredi, selon le directeur des services généraux de la mairie de Roura, le transfèrement de David Riché à la gendarmerie de la Madeleine, aura lieu à 8h.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live