La colère des salariés de la SEMSAMAR

immobilier
Manifestation SEMSAMAR
Action spontanée des salariés de la Semsamar ce jeudi,soutenus par des transporteurs routiers. Le carrefour,de Suzini a été partiellement bloqué, ainsi qu’une partie de la route de Montabo. En toile de fond, la réunion du conseil d’administration de la Semsamar à Saint-Martin.
Action spontanée des salariés de la Semsamar ce jeudi, soutenus par des transporteurs routiers. Le carrefour giratoire de Suzini qui délimite Cayenne et Rémire-Montjoly a été partiellement bloqué, ainsi qu’une partie de la route de Montabo. Les agents de la société mixte immobilière sont inquiets pour leur avenir et ont demandé à être reçus par le président de la CTG  ( collectivité territoriale de la Guyane). Rodolphe Alexandre a échangé avec une délégation pendant une vingtaine de minutes.


Un rendez-vous suivi de près

Le rendez-vous était suivi de près dans la Caraïbe et la Guyane, le conseil territorial de Saint-Martin avec, à l’ordre du jour, le sort de la Semsamar.
Les élus ont voté pour la candidature de Yawo Niyuadzi pour le poste de P-D-G de la société d’économie mixte. Il est actuellement le 1er vice-président de la collectivité.
Le président, Daniel Gibbs a assuré que ce changement de gouvernance n’entraînera  pas le démantèlement de la structure, bien au contraire. Daniel Gibbs soutient même la volonté de Rodolphe Alexandre d’intégrer le capital de la Sem.  


La CTG sollicitée 

Effectivement, ce jeudi, le président de la CTG, Rodolphe Alexandre a fait part de sa volonté de revoir la participation locale au sein de la Semsamar. C’était face aux salariés guyanais de la société immobilières qui avaient auparavant perturbé la circulation au giratoire de Suzini à Cayenne pour demander audience auprès du président de la CTG. Un face à face qui finalement a duré une vingtaine de minutes.






 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live