publicité

La compagnie Air Caraïbes adapte son offre face à la concurrence low cost

L'arrivée de la compagnie lowcost Norwegian va t-elle changer le paysage aérien guyanais et inquiète -elle les compagnies historiques? Non au contraire répond Patrick Malval, Président du directoire d'Air Caraïbes invité du Guyane soir du 26 juin.

Patrick Malval, Président du directoire d'Air Caraïbes © Guyane la 1ère
© Guyane la 1ère Patrick Malval, Président du directoire d'Air Caraïbes
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le

"Avoir de nouveaux concurrents à l'aéroport Félix Eboué est une très bonne nouvelle..."


affirme Patrick Malval, Président du directoire d'Air Caraïbes au sein du groupe Dubreuil. La compagnie historique existe depuis 15 ans, est présente en Guyane depuis 10 ans, elle a permis qu'une concurrence s'installe rappelle l'invité du Guyane soir, la concurrence va permettre d'améliorer la politique tarifaire au bénéfice des clients.
La desserte actuelle de la Guyane est particulièrement restreinte avec seulement 4 compagnies : Air Guyane, Air France, Air Caraïbes et Azul, Surinam Airways n'étant plus pour l'instant sur les rangs.

L'arrivée de Air Norwegian, la compagnie low cost, susceptible d'intégrer le marché transatlantique Cayenne-Paris, au mois d'octobre contraint les deux compagnies traditionnelles en situation de monopole à revoir leur stratégie et à s'adapter. Air Caraibes s'y est préparée avec l'implantation de French Blue compagnie low coat à la Réunion. En Guyane, elle offre dès maintenant 5 rotations hebdomadaires vers Paris avec de nouveaux aéronefs et va élargir son offre en restant très concurrentielle sur ses tarifs.

 L'interview de Patick Malval par Kessi Weishaupt

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play