Coronavirus : arrivée à Sinnamary des 9 personnes du kampoe de Tonka placées en confinement

coronavirus
Arrivée des personnes confinées à Sinnamary
Les personnes de Tonka, écart de Grand-Santi, placées en confinement arrivent en hélicoptère à Sinnamary, ©Jean-Gilles Assard
Les habitants du kampoe de Tonka près de Grand Santi porteurs du Covid-19 sont arrivés jeudi après-midi à l’hôtel du Fleuve à Sinnamary. Ils vont demeurer en confinement pendant environ 2 semaines. Sur place tout est fait pour éviter d’autres contaminations.
3 hommes 4 femmes et 3 enfants dont un en bas âge non positif ce sont les premières personnes arrivées en confinement à l’hôtel du Fleuve. Elles sont toutes originaires de Grand Santi où elles ont été contaminées au Covid- 19. Reçues par les membres de la préfecture et les autorités coutumières de Kourou, elles tentent d’encaisser le choc d’un dépaysement.
 Bruno Apaouyou, Vice Président du Grand conseil Coutumier de Guyane : 

Ils réfléchissent mais ils sont rassurés. Nous sommes venus leur dire que cela ira mieux pour eux. S'il y a quelque chose, ils appellent le 15 ou nous pour que nous puissions les accompagner dans ce qu'ils supportent
 


Les personnes installées dans des bungalows à l’arrière de l’hôtel. Le suivi sanitaire débute dès leur arrivée.
Frédéric Bouteille, sous-préfet aux communes de l’intérieur  assure ... il y aura le passage d'une infirmière tous les jours. Là elle va faire sa tournée dans les 4 bungalows qui sont utilisés et tous les jours, elle fera un rapport sur la situation et cela déclanchera ou pas, la réponse adéquate... En matière psychologique, il y a une cellule joignable par téléphone 24/24h.
 

Les tests vont continuer dans d'autres kampoes

L’hôtel étant réquisitionné selon les responsables de la Préfecture, il sera fermé. Les malades ne pourront quitter le périmètre restreint autour des bungalows.
Ces personnes vivant sur le fleuve ont été contaminées pendant le week end de Pâques, une période festive voilà déjà une dizaine de jours. Doit on craindre d’autres cas positifs ?
Bruno Apouyou, Vice-Président du Grand conseil Coutumier de Guyane ... on peut penser qu'il peut y avoir d'autres personnes pas que de ce kampoe puisque les gens se côtoient, se mélangent. Souhaitons qu'il n'y en ait pas d'autres.... 
Frédéric Bouteille, sous-préfet aux communes de l’intérieur... les tests sont en cours, on est en train de le vérifier...
L’ARS a prévu le départ dans les prochaines heures d’une équipe chargée d’une recherche active de personnes atteinte du virus. Elle fera du porte à porte jusqu’à la fin du week end.