Coronavirus : la formation aux gestes barrières dans le milieu professionnel

coronavirus guyane
Jean-Pedro Maignan, responsable pédagogique de la prévention au travail
Jean-Pedro Maignan, responsable pédagogique de la prévention au travail ©Clotilde Séraphins Georges
Combien sommes-nous à rencontrer quelques difficultés dans le mariage des gestes barrières avec ceux de notre quotidien qu'ils soient professionnels ou de la vie courante. Des organismes de formation sont là pour aider. Ils sont au nombre de 3 en Guyane sollicités par les entreprises et employeurs.
Dans la famille Maignan, les gestes barrières se transmettent de père en fils. Jean-Pedro, le père, responsable pédagogique en prévention des risques au travail forme à la bonne application de ces nouvelles pratiques.
Formation aux gestes barrières
©Clotilde Séraphins Georges
Des formations de 2h qu'il assure in situ ou le plus souvent  depuis son bureau à domicile par visio vonférence . Par exemple les gestes pour utiliser le masque sont bien précis montre t-il :

... C'est à travers cette formation que l'on va montrer aux salariés et aux dirigeants d'entreprises comment limiter la diffusion du virus au travail. Ceci demande une connaissance. Déjà connaïtre la maladie, comment elle agit, comment elle se dépose...


Des formations sollicitées par les entreprises

Trois organismes de formation ont été sollicités par MEDEF Guyane pour ainsi accompagner les entreprises. La manoeuvre nouvelle pour tout le monde fait l'objet d'échanges, de réajustements, de mise au point entre formateurs précise Félix Ondjani, responsable de centre de formation :

... on commence par former les salariés et ensuite on prend du temps avec la direction pour rappeler la réglementation car en cas de contamination cela est de sa responsabilité...


D'où l'intérêt croissant des entreprises et autres organismes du territoire pour ces formations dont le coût est de 130 euros par personne en visio et de 150 euros en présentiel.
Un coût qui peut-être pris en charge par l'état si l'employeur en fait la demande.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live