Coronavirus : la Guyane confinée le dimanche ...

coronavirus
Cayenne en confinement, la place des Palmistes, face à Jean Martial
Cayenne en confinement ©Patrick Negre
Dès ce dimanche, il est interdit de circuler dans seize communes du territoire jusqu’au lundi 5 heures du matin. En clair, les Guyanais sont confinés comme avant le 11 mai. Une sortie d'une heure est autorisée, dans un rayon d’un kilomètre autour de son domicile, avec une attestation.
Dès ce dimanche, il est interdit de circuler dans seize communes du territoire jusqu’au lundi 5 heures du matin. En clair, les Guyanais sont confinés comme avant le 11 mai. Seule exception : une sortie d'une heure autorisée, dans un rayon d’un kilomètre autour de son domicile, avec une attestation.

Un dispositif  élargi

Ce dispositif s’applique à Apatou, Camopi, Cayenne, Grand Santi, Kourou, Macouria, Mana, Maripa-Soula, Matoury, Montsinéry-Tonnégrande, Papaïchton, Rémire-Montjoly, Roura, Sinnamary, Saint-Georges de l'Oyapock et Saint-Laurent du Maroni. Dans ces seize municipalités, le couvre-feu est élargi du lundi au vendredi, de 21 heures à 5 heures du matin, au lieu de 23 heures à 5 heures auparavant. Par contre, Camopi et Saint-Georges restent toujours confinées durant toute la semaine.


Cinq communes déconfinées

La circulation est autorisée tous les soirs et le dimanche à Awala-Yalimapo, Iracoubo, Ouanary, Saint-Elie et Saül, "communes où le virus ne circule pas", selon les autorités. Dans ces cinq dernières communes, les cérémonies religieuses sont autorisées, dans le respect des gestes barrières. Ailleurs, les églises sont ouvertes mais sans cérémonie, sauf les messes pour les enterrements dans la limité de 20 personnes.
Toutes les autres règles demeurent en vigueur : rassemblements interdits au-delà de dix personnes, une personne par foyer pour faire les courses dans un commerce, pas de vente d’alcool à emporter après 18 heures, passages interdits aux postes de contrôle routiers d’Iracoubo et de Régina, sauf motifs impérieux, de santé et professionnels justifiés.
 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live