Coronavirus : les conseillers territoriaux votent le Fonds d’urgence économique

coronavirus
assemblée territoriale
©Sébastien Laporte
Depuis le début du confinement, l’activité de nombreuses entreprises a stoppé ou s’est brusquement réduite. Pour venir en aide aux sociétés les plus en difficulté les élus de la collectivité territoriale de Guyane ont voté le lancement d’un fonds d’urgence.
Depuis le début du confinement, l’activité de nombreuses entreprises a stoppé ou s’est brusquement réduite. Pour venir en aide aux sociétés les plus en difficulté les élus de la collectivité territoriale de Guyane ont voté ce matin le lancement d’un fonds d’urgence.
 

Un fonds d'urgence

Pour que la crise sanitaire ne débouche pas sur une crise économique, la CTG lance un fonds d’urgence de 8,7 millions d’euros, avec les communautés de communes et d’agglomération.
Une aide aux entreprises, sous la forme d’un prêt à taux 0. Plafonnée en fonction du chiffre d’affaire de chaque société.
Denis Burlot, 2e vice-président de la collectivité territoriale de Guyane «On sera dans des montants de 2500 à vraisemblablement 30 000 euros. On est obligé de réduire un petit peu la voilure pour satisfaire tout le monde, le plus grand nombre d’entreprises»


L'inquiétude demeure

1 200 entreprises se sont déjà portées candidates à ce fonds d’urgence. Une initiative complémentaire à celle de l’Etat. Mais malgré cette aide, les professionnels du tourisme, dont l’activité est quasiment à l’arrêt depuis le 17 mars, ne sont pas rassurés.
Alex Madeleine, président du comité du tourisme de la Guyane estime que «le fonds d’urgence ne va pas suffire, ce que je demande aux opérateurs en plus de ces aides c'est que nous puissions accompagner les entreprises une fois que ce virus aura pris fin»


L'opposition sonne l'alarme

Dans les rangs de l’opposition à la majorité territoriale, certaines voix sonnent l’alarme, en affirmant que les entreprises les plus fragiles risquent de passer à côté de ce dispositif.
Gautier Horth, conseiller territorial précise : «On devrait penser plus fortement à ces très petites entreprises, qui ne pourront pas prétendre à ces aides du fait de leur statut» 
 
Le Conseil économique et social de Guyane, pour sa part, préconise déjà aux élus de créer un autre fonds destiné cette fois à relancer l’économie après la crise sanitaire.
Le reportage de Sébastien Laporte : 
Confinement : vote d'un fonds d'urgence économique par la CTG.