Coronavirus : le nombre de personnes confinées à l'hôtel du Fleuve de Sinnamary augmente et les interrogations de la population aussi

coronavirus
Centre de confinement à Sinnamary à l'hôtel du Fleuve
Les bungalows d'accueil au centre de confinement situé à l'hôtel du fleuve ©Jean-Gilles Assard
Depuis une dizaine de jours c’est un rituel à Sinnamary. Chaque jour les ambulances et l’hélicoptère emmènent des personnes atteintes du coronavirus. Depuis le 18 mars, L’hôtel du Fleuve est devenu le centre d’hébergement de la région. Les élus et la population s'interrogent.
S’il a fallu attendre le 4 avril pour l’arrivée des 1ers patients depuis la cadence s’est nettement accélérée. Le Commandant Teddy Bret de la Sécurité Civile Gestion de crise Préfecture de Guyane :

... 72 personnes sont hébergées ici et 9 autres doivent arriver accompagnées par les sapeurs pompiers qui les acheminent par la route et 2 par hélicoptère en provenance de Camopi...


Tout est fait pour que les personnes accueillies dans ce lieu le soit dans les meilleures conditions. Il y va de l’intérêt de tous de savoir les patients Covid isolés. D’ores et déjà la capacité d’accueil sera étendue avec la mise à disposition d'un autre bâtiment. 


Le questionnement de la population et des élus de Sinnamary

Compte tenu de cette augmentation attendue le personnel de suivi est renforcé. Outre les agents de la Croix Blanche dorénavant 2 infirmières passeront chaque jour. Reste le risque de voir des patients se rendre dans le bourg. A Sinnamary, certaines personnes s’interrogent et la nouvelle municipalité aussi. Christian Clet, 1er Adjoint Municipalité de Sinnamary :
... Y a-t-il un système de gardiennage, il était prévu que la gendarmerie fasse des rondes. Je sais que cela se fait mais entre les rondes que se passe t-il?
 
A cela, le Commandant Teddy Bret répond :
... Ici, ils sont en attente. C'est sécurisé, les gendarmes patrouillent autour de l'hôtel, la direction de l'hôtel a du gardiennage, il est très peu probable voire impossible qu'on puisse avoir ce genre de phénomène...

Depuis la réquisition de l’hôtel les élus de Sinnamary se plaignent du manque d’informations, ils réitèrent le vœu d’un rapport plus étroit avec les autorités. Christian Clet, le 1er Adjoint Municipalité de Sinnamary précise : 

... Nous aurions souhaité être associés à la réunion d'organisation qui permettrait d'avoir de vraies informations afin de communiquer et de ne pas laisser la conviction des gens se faire sur des rumeurs...


Sinnamary est au centre du dispositif de lutte contre la propagation du virus. Vendredi, le préfet devrait rencontrer les élus pour une nouvelle mise au point afin de rassurer une population, dans le doute, au fur et à mesure de l’augmentation de l’occupation de l’hôtel du Fleuve.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live