Coronavirus : portrait d'une infirmière libérale, une soignante tout terrain

coronavirus
Mylène Polony
Mylène Polony
Les infirmières et infirmiers libéraux manifestaient ce mercredi devant le siège de l'ARS pour demander des équipements de protection sanitaire tels des masques et du gel hydro-alcoolique. Ces personnels soignant sont sur le terrain. Mylène Polony en fait partie.  
Pas de confinement pour Mylène Polony, et pour cause elle est infirmière libérale. Elle est obligée de visiter ses douze patients tous les jours entre 6h et 17h. La plupart sont des personnes âgées.
Selon les estimations ce sont les plus vulnérables face au Coronavirus. La façon la plus efficace est donc de respecter les règles d’hygiène.
Mylène Polony fait face au manque de matériel dont souffre l’ensemble de sa profession. Une collègue a dû lui  céder une blouse. A la cité Bonhomme à Cayenne chez l'une de ses patientes, son premier geste est de se laver les mains. C’est fondamental afin d’éviter la propagation du virus. N’ayant pas de gel hydro-alcoolique, elle utilise tout naturellement le savon.

"Je n’ai pas de gel, je n'en ai plus. Je dois en récupérer auprès de mon pharmacien. En ce moment, on manque de gants, de masques, on s'entraide entre infirmières. On devrait récupérer des protections ce vendredi ".

                   

Un rôle d'aidant

Mylène ¨Polony
Mylène Polony aux côté de sa patiente Odette Boutin ©Claude Innocent
Les rapports avec les personnes du 3éme âge sont particulièrement délicats. Il faut avant tout les rassurer. En cette période de crise, les choses ne sont pas évidentes pour ce corps de métier, pourtant il faut faire face à cette maladie.
La patiente Odette Boutin a 90 ans. Elle est confinée chez elle et ne reçoit que la visite de l’infirmière et d’une aide-ménagère.
Odette Boutin interrogative : 

"Je n'y comprends rien à ce coronavirus. Quand tu vis seule, et que tu n'as personne, ce n'est pas simple de comprendre tout cela "

               
Le rôle de l’infirmière ce n’est pas uniquement de soigner mais c’est également d’avoir toutes les informations nécessaires pour ses patients souvent seuls, enfermés dans une habitation. Ainsi va la vie quotidienne de cette infirmière libérale...
Les infirmiers et infirmières libérales sont sur le terrain. Actuellement ses personnels soignants manquent d'équipement sanitaires.