guyane
info locale

Coup de filet chez les orpailleurs d'Oiapoque

coopération régionale
Opération Keriniutu dans la région d'Oiapoque
Opération Keriniutu dans la région d'Oiapoque ©Armée brésilienne
L'Armée brésilienne a mené une opération contre l’orpaillage illégal et divers trafics dans l’état de l’Amapa du 2 au 12 décembre. Elle a permis le démantèlement de six sites clandestins et l’arrestation de plusieurs orpailleurs en situation irrégulière à Oiapoque et à Pedra Branca do Amapari.

 
Six mines clandestines éradiquées dont cinq à proximité d’Oiapoque. Cinq garimpeiros interpellés à Oiapoque et un à Pedra Branca do Amapari. Trois barques d’extraction immobilisées sur la rivière Cassiporé. L'opération Keriniutu menée par la 22è bridage d’infanterie terrestre de l’armée brésilienne est un coup dur porté à l’orpaillage illégal en Amazonie.
Les militaires ont également mis la main sur plusieurs kilos de matières chimiques utilisées pour le raffinage de médicaments, du mercure pour l'exploitation minière et d'autres outils et machines non réglementaires. 
Le but de l’opération Keriniutu est de lutter contre les crimes transfrontaliers, comme le narcotrafic et les crimes environnementaux.
Keriniutu comporte également un volet social. L'armée est ainsi allée à la rencontre de la communauté amérindienne  Kumarumã, située dans les terres  Galibi. Des soins médicaux et dentaires ont été dispensés ainsi que la vaccination de plusieurs enfants et adultes. Une action dans cette zone particulièrement reculée et difficile d’accès a pu être réalisée grâce au soutien logistique  du 4e bataillon de l’armée de l’air brésilienne et à ses hélicoptères.

Sources : Globo Rede Amazonica et Forças terrestres do brasil - Photos armée brésilienne
 
Publicité