Covid-19 : L'Amapá intensifie sa campagne vaccinale avec le Pfizer

océan atlantique
Vaccin Pfizer Amapá
©SVS de l'Amapá
En deux jours, l'Amapá a reçu plus de 8000 doses de vaccins Pfizer, le seul autorisé pour l'instant pour les adolescents. La distribution sera organisée la semaine prochaine dans les 16 communes de l'état, dont Oiapoque.

Vendredi, 5 850 doses de vaccins Pfizer ont été débarquées sur le tarmac de l'aéroport Alberto Alcolumbre de Macapá. La veille, jeudi 28 octobre, un lot de 2 340 doses a été livré. Actuellement, au Brésil, le plan national de vaccination mis en place vise les enfants âgés de 12 à 17 ans. Dans l'Amapá, un état qui fait face à une hausse importante des cas positifs au variant Delta, cette opération est intensifiée.

"Il y a des milliers de vaccins bientôt disponibles pour les habitants de l'Amapá ! Nous réduisons les taux de mortalité et les cas de Covid-19 grâce à la vaccination. Ceux qui ne sont pas encore immunisés doivent chercher un point de vaccination. Chaque jour, nous nous rapprochons de notre objectif d'immuniser tous les citoyens de l'État",

Dorinaldo Malafaia, directeur de la Surintendance de Surveillance et de Santé de l'Amapá.


La Surintendance de Surveillance et de Santé de l'Amapá (SVS) a stocké les doses. Le planning de distribution dans les 16 communes est déjà établi. Les lots seront remis au cours de la semaine prochaine. Chaque municipalité est responsable du déploiement de la campagne de vaccination sur son territoire.

Laranjal do Jari, Oiapoque et Vitória do Jari reçoivent des vaccins par voie aérienne.
©SVS de l'Amapá

Au Brésil, le vaccin Pfizer est le sérum recommandé pour les doses de rappel ou troisième pour les personnes âgées de plus de 70 ans et immunodéprimées, qui sont des personnes présentant une défaillance du système immunitaire. Le vaccin Pfizer est également le seul autorisé au Brésil pour la vaccination des adolescents âgés de 12 à 17 ans.

Face à la recrudescence du variant delta dans l'état depuis quelques semaines, la Surintendance de Surveillance Sanitaire (SVS) a déjà renforcé les opérations de surveillance aux frontières et a multiplié des barrages de contrôle sanitaire dans les régions les plus peuplées. Des actions menées également dans la zone portuaire de Santana et à l'aéroport international de Macapá.

Situation préoccupante à Oiapoque

Dans l'Amapá, des confirmations de cas de la variante ont été enregistrées dans trois municipalités mais seule la commune d'Oiapoque connaît une hausse des cas des malades de la Covid-19. Tous les échantillons positifs dans la région frontalière sont envoyés au Laboratoire Central d'Amapá (Lacen).

Covid-19 : deux cas de variant Delta détectés à Oiapoque inquiètent les autorités de l'Amapá
©Ascom/SVS

Face à ce scénario, le Gouvernement de l'Etat a déployé sur le terrain, depuis fin septembre, des équipes cliniques, des agents de surveillance et de santé. Ils ont chargés d'effectuer des tests de masse dans la population, d'intensifier la vaccination et de rappeler les gestes barrières dont le port du masque, la distanciation sociale, l'usage de gel hydroalcoolique et toutes les mesures sanitaires.

La situation sanitaire dans l'Amapá

Dans l'Amapá, selon le bulletin épidémiologique du 29 octobre, en 24 heures, 27 nouveaux cas positifs à la Covid-19 ont été comptabilisés : 15 à Oiapoque, 7 à Macapá, 3 à Santana et 2 à Amapá.

Le gouvernement d'Amapá a déjà distribué 1 125 422 doses de vaccins contre la Covid-19 aux 16 communes. Parmi ceux-ci, 758 025 doses ont été injectées.

Dans l'Amapá, 569 316 personnes ont été vaccinées dont 85,07 % ont reçu juste leur première dose, 48,08 % la 2e dose, la 3e dose.

Le nombre de personnes atteintes de la Covid-19 en isolement hospitalier dans les réseaux publics et privés est de 20 patients. Le pourcentage d'occupation des lits destinés à la prise en charge de la covid-19 est de 11,50% dans les hôpitaux publics et privés. 8 132 personnes testées positives sont isolées à leur domicile.