Covid-19 : la campagne de vaccination pour la 3ème dose a commencé en Guyane

coronavirus
Covid-19 : la vaccination patine en Guyane
©Franck FERNANDES
La 3ème dose de vaccin, c’est déjà possible en Guyane. Les personnes les plus fragiles peuvent en bénéficier.  La campagne de rappel de vaccination a commencé.

En Guyane, près de 120 personnes ont déjà reçu leur troisième dose de vaccin. Des personnes qui font partie des plus vulnérables. Une grande campagne de rappel vaccinal a déjà commencé pour les plus de 65 ans, a indiqué ce mercredi 8 septembre, Jean Castex. Une campagne qu'il qualifie de "fondamentale" pour que "le bouclier vaccinal soit durablement efficace." 

Les arguments du gouvernement sont basiques : des études récentes laissent entendre une baisse de l’efficacité au cours du temps de tous les vaccins contre la Covid-19, notamment contre le variant delta. Cette baisse de protection pourrait toucher surtout les personnes âgées et les populations à risque.

Plus de 30 % des personnes âgées vaccinées

EHPAD Cayenne
EHPAD Cayenne ©Pierre Tréfoux

En Guyane, 38 % de la population ayant un schéma vaccinal complet ont entre 65 et 74 ans. Ils sont 31 % à être âgés de 75 ans et plus, selon le point épidémiologique du 3 septembre de Santé publique France. Au total, depuis le début de la vaccination, 6 412 personnes âgées ont un schéma de vaccination complet. Le territoire guyanais, cepndant, est le département d'outre-mer où la vaccination est la plus faible. 

 

Qui peut bénéficier du rappel ? 

La campagne de rappel concerne les personnes vulnérables :

-résidents des Ehpad et des unités de soins de longue durée (USLD)

-personnes de 65 ans et plus

-personnes immunodéprimées pour lesquelles une 3e voire une 4e dose de vaccin est recommandée

-personnes à très haut risque de formes graves

-personnes présentant des comorbidités

-personnes ayant reçu une première dose de vaccin Janssen

Prendre rendez-vous

Vaccination à Kourou

Pour bénéficier de la 3e dose, il suffit de prendre rendez-vous dans les centres dédiés. "...Les personnes éligibles à la vaccination "recevront leur dose de rappel (ou troisième dose) à partir de six mois après la deuxième dose. Dans le cas de patients immunodéprimés, l’administration d’une dose de rappel peut-être réalisée dans un délai inférieur à 6 mois" et "d’au moins 3 mois" explique l'ARS( l'agence régionale de Santé). Enfin, les résidents des EHPAD et des USLD se verront proposer le rappel vaccinal directement au sein des établissements.