Covid-19 : le point épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France confirme le rebond de l'épidémie

coronavirus
Unité Covid
Un patient arrive dans l'unité Covid en réanimation
Vers une nouvelle vague ?  En tout cas les indicateurs sont au rouge annonce le point épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France. La baisse enregistrée début septembre s’est arrêtée. Partout des rebonds sont observés dans l’Île de Cayenne et dans les Savanes. L'ouest est le plus impacté.

Vers une nouvelle vague ?  En tout cas les indicateurs sont au rouge annonce le point épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France. La baisse enregistrée début septembre s’est arrêtée. Partout des rebonds sont observés dans l’Île de Cayenne et dans les Savanes. La hausse est forte à Saint-Laurent du Maroni et Mana.

Taux d'incidence élevé

Le laboratoire du Centre hospitalier de Cayenne
Le laboratoire du Centre hospitalier de Cayenne ©Gaël Ho A Sim

Avec un taux d’incidence régional de 421 cas pour 100 000 habitants, la baisse enregistrée ces deux dernières semaines, s’est inversée. Selon le point épidémiologique de Santé publique France qui chaque semaine analyse les données chiffrées de l’épidémie, la pandémie est en recrudescence notamment dans l’ouest, deux mois après Cayenne. En cause : le variant Delta aujourd’hui responsable de 97% des contaminations. Il est devenu majoritaire dans l’ouest, jusqu’ici encore dominé par le variant Gamma. Dans les Savanes, la hausse est également observée avec 503 cas pour 100 000 habitants (+17%). Sur l’île de Cayenne, la baisse se poursuit certes, mais les chiffres restent élevés avec 556 cas pour 100 000 (-16%) en 7 jours.

Les hôpitaux presque saturés

Service de réanimation

Plus inquiétant, une nette augmentation des admissions dans les hôpitaux, 113 hospitalisations de patients Covid tous services confondus. Des chiffres qui n’avaient jamais été enregistrés jusqu’à présent. Les nouvelles hospitalisations ont augmenté surtout au Centre hospitalier de Cayenne (69), au Centre hospitalier de Kourou (13), ainsi qu’au Centre hospitalier de l’ouest guyanais (31). Le CHOG accueille la moitié des réanimations déclarées durant cette période. Parmi les personnes admises en unité de réa Covid, près de la moitié sont âgées de 45 à 64 ans. Les comorbidités les plus fréquentes sont le diabète, l’obésité et l’hypertension. Parmi les cas admis, un sur trois est décédé.

Cinq décès se sont produits  en milieu hospitalier. Au total, entre le 4 mars 2020 et le 15 septembre 2021, 231 personnes sont décédées de la Covid-19 en Guyane, dont 36 au cours de la quatrième vague.

Faible couverture vaccinale

Covid-19 : la vaccination patine en Guyane
©Franck FERNANDES

La couverture vaccinale s’élevait vendredi 17 septembre à 29%. La vaccination est encore insuffisante pour susciter une immunité collective. Dans la catégorie d'âge de 40-75 ans, près de 45% sont vaccinés pour au moins une dose en Guyane, tandis que la couverture est plus faible parmi les plus âgés (plus de 75 ans).