Covid-19 : les écoles de Guyane ferment les unes après les autres

coronavirus
Ecole du bourg de Tonnégrande fermée
Ecole du bourg de Tonnégrande fermée ©Leïlia Chérubin-Jeannette
Depuis la rentrée du lundi 3 janvier, les fermetures d'écoles s'enchaînent. Enfants et enseignants sont touchés par le covid-19. Les remplacements se révèlent impossibles, les maires prennent leurs précautions et ferment les établissements.

La 5e vague covid sous le règne du variant Omicron s'installe en Guyane avec une vitesse spectaculaire. On recense depuis samedi dernier 7043 contaminations un chiffre normes (si tant qu'il y en ait) jamais atteint lors des précédantes vagues. 

Tous les secteurs professionnels sont touchés y compris celui de l'éducation nationale. La rentrée est bien compromise pour nombre d'enfants et enseignants. 

Des fermetures d'établissements en cascade

Ainsi l'école de Tonnégrande est fermée et selon le premier adjoint, Patrick Labeau, il ne pouvait en être autrement avec près d’une dizaine de personnes positives recensées chez le personnel communal, enfants et professeurs :  la situation devenait catastrophique aussi bien avec le personnel de l'éducation nationale que du personnel de mairie... les parents comprennent la décision prise. Nous attendons les directives du rectorat pour la continuité pédagogique... pour autant avec le service des affaires scolaires nous veillons à ce que les enfants disposent de manuels pour travailler...

A Roura, c'est un shéma identique qui se pose conduisant le maire Jean-Claude Labrador à prendre des dispositions similaires pour toutes les écoles : les cas augmentaient au fur à mesure dans les écoles de Roura et de Cacao, nous avons préféré fermer jusqu'au 17 janvier en concertation l'inspecteur d'académie de la circonscription. D'autant qu'à Cacao, il n'y a plus de tests au dispensaire. 

La ville de Kourou n'est par épargnée, ses écoles sont fermées jusqu'au 12 janvier tout comme à Cayenne où les fermetures d'établissements se sont effectuées en cascade 17 en école maternelle et 9 dans le secteur primaire.