Covid-19 : motifs impérieux, tests PCR, passeport sanitaire, ce qu'il faut savoir

coronavirus
Passagers à Félix Eboué
©Gaël Ho A Sim
Les motifs impérieux entre la Guyane et l'hexagone sont levés. Pour les personnes vaccinées. Le gouvernement a estimé que les données sanitaires fournies par la préfecture pouvaient lui permettre de prendre cette décision. Quels sont les autres changements ?

Les motifs impérieux entre la Guyane et l'hexagone sont levés. Le gouvernement a estimé que les données sanitaires fournies par la préfecture pouvaient lui permettre de prendre cette décision.  La mise en place de motifs impérieux avait soulevé un véritable tollé au sein de la population car le dispositif constitué de mesures restrictives comme l'obligation d’une quarantaine  assortie d'un contrôle intrusif de la police dans le lieu de résidence des Guyanais qui se rendaient à Paris avaient été jugées discriminatoires. Toutefois l’assouplissement de cette disposition n’est valable que pour les personnes disposant d’un schéma vaccinal complet.

 

Plus de test PCR au départ de Guyane

pour les vaccinés

Vaccination à Awala-Yalimapo
Vaccination à Awala-Yalimapo ©Guyane la 1ère

Cette autre bonne nouvelle pour les personnes vaccinées, elles n’ont plus besoin de réaliser un test PCR au départ de Cayenne, en revanche pas d’informations pour l’heure sur l’obligation d’en faire une fois arrivées à Paris. Des précisions sont attendues d’ici la fin de la semaine lors de la réunion de la cellule interministérielle de crise. Pour les non vaccinés le motif impérieux continue d’être réclamé pour voyager. La communication du gouvernement ne fait pas état de la levée des motifs impérieux entre la Guyane et les Antilles même pour les personnes vaccinées. C’est donc le statut quo à ce niveau.

Les barrages d'Iracoubo et de Régina soumis aux motifs impérieux

Autre chose à signaler on peut prendre l'avion pour rejoindre les communes de l’intérieur de la Guyane sans l’obligation de présenter un motif impérieux dès lors que l'on est vacciné. L’arrêté de la préfecture en vigueur depuis la semaine dernière reste en vigueur, seuls les automobilistes avec une vaccination complète peuvent franchir ces deux postes de contrôle sans qu'ils aient à présenter un motif impérieux. Cet arrêté est attaqué en justice devant le tribunal administratif par Trop violans, l’association estime qu’elle discrimine l'autre partie de la population qui n'est pas vaccinée. Une petite remarque à ce sujet, cette action en justice n’est peut-être pas sans risque si toutefois le juge venait à donner raison au requérant en retenant en validant le fait de discrimination. Du coup on pourrait penser que l'obligation du motif impérieux serait de nouveau appliquée à tous les automobilistes qu'ils soient ou non vaccinés.

AntiCovid

Aujourd’hui, il faut la preuve numérique de sa vaccination en utilisant votre QR CODE qui figure sur l’attestation de vaccination, à reporter sur l'application tous anti covid ou la version papier du certificat de vaccination. Pour assister aux événements culturels ou sportifs ou même aller au restaurant ou au cinéma sans être vacciné, un test PCR de moins de 48 heures ou antigénique vous sera réclamé.

La préfecture travaille sur les différents arrêtés pour donner une base légale à toutes ces mesures. L’arrêté devrait être publié d'ici la fin de la semaine.