Covid-19 : pourquoi le retour de l’Etat d’urgence sanitaire en Guyane ?

coronavirus
Auto test
Auto test Covid-19 ©Harini Mardaye
L’Etat d’urgence sanitaire est de nouveau réactivé en Guyane. Le gouvernement réuni en Conseil des ministres ce mercredi, a décrété l’état d’urgence sanitaire en Guyane, mais aussi en Guadeloupe, à Mayotte, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Le variant Omicron est à 70 % majoritaire sur le territoire.

Cette fois, le répit n’aura duré que cinq jours. L’Etat d’urgence sanitaire en effet, a pris fin le 31 décembre dernier en Guyane. Il est désormais réactivé car ces dernières semaines, le nombre de cas de Covid 19 explose sur le territoire. Dans le décret publié au Journal officiel présenté mercredi en Conseil des ministres, le gouvernement justifie sa décision par la situation sanitaire : « sous l’effet du variant Omicron, la circulation de la Covid-19 connait une augmentation considérable »  confirme le porte-parole Gabriel Attal. « Les capacités hospitalières du territoire et de la couverture vaccinale de la population, constituent une catastrophe sanitaire mettant en péril, la santé de la population » ajoute-t-il

Pleins pouvoirs

61bced681b96f_capture-d-ecran-2021-12-17-a-16-04-04.png
Le Premier ministre Jean Castex s'exprime depuis Matignon, à l'issue d'un conseil de défense sanitaire, le 17 décembre 2021. ©(GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Avec l’Etat d’urgence sanitaire, le Premier Ministre peut recourir - si la situation l’exige - au confinement ou au couvre-feu dans l’objectif de protéger la santé des populations. Il peut également limiter l’ouverture des établissements recevant du public (commerces, cafés, restaurants, théâtres, cinémas…) et des lieux de réunion, voire les fermer provisoirement. Cela concerne aussi les rassemblements, les réunions et les manifestations. Durant cette période, un passe sanitaire peut en outre être imposé.

Omicron s'impose

Omircon

Actuellement, selon l’ARS (agence régionale de santé) le variant Omicron représente 70 % des derniers séquençages de l’Institut Pasteur de Guyane. Les prélèvements viennent de Cayenne (CHC), Kourou (laboratoire Carage) et Saint-Laurent du Maroni (Chog). Plus de 2 000 cas de Covid-19 ont été confirmés la semaine dernière. Un record, selon Santé publique France. Le précédent avait été de 1 600 contaminations en une semaine pendant la quatrième vague. A Cayenne, l’incidence hebdomadaire s’élève à plus de 1 200 cas pour 100 000 habitants. 

"War room" ce jeudi

La CIC à la préfecture de Guyane
La CIC à la préfecture de Guyane ©Jocelyne Helgouach

Les trois hôpitaux publics de Guyane ont réactivé leurs cellules de crise. Une situation sanitaire alarmante qui génère une sensation de déjà-vu. Demain se tiendra la CIC, la cellule interministérielle de crise, la « war room » coronavirus de Guyane. Ses décisions seront sans surprise.