guyane
info locale

De l'awara au savon

amazonie
Le savon à, l'awara
Un savon carte de la Guyane au parfumé à l'awara ©DR
L’awara peut être consommé et transformé pour de nombreux usages. Exemple, le savon. Un producteur à Matoury confectionne ses propres produits à base de la graine orangée.
Pour préparer un savon à base d’awara, Jean-Michel Lafleur connaît la recette. Un procédé qu'il a rodé depuis 2013. C’est la date de la création de la société Amitola. A l’époque, Jean-Michel Lafleur, technicien de maintenance à l’université de la Guyane, réfléchit à une utilisation originale de l’awara.
Anti-oxydant et anti-inflammatoire efficace, l’awara se conjugue bien avec la cosmétique. Une utilisation qu’imaginaient déjà les anciens.
Si le procédé de fabrication est encore artisanal,  l’objectif de Jean-Michel Lafleur est l’industrialisation. Il devra pour cela maîtriser la pression à froid et surtout adapter les moyens de production.
La collectivité territoriale de Guyane devrait être sollicitée pour des financements. Jean-Michel Lafleur compte lui s’investir à 100% dans ses savons.
Publicité