De l'Est à l'Ouest la traversée de la Guyane à vélo : exploit signé Damien Laversanne

cyclisme saint-georges
BIKING MAN YANA
20h04 samedi soir, il coupe la ligne à Saint-Laurent-du-Maroni. Parti de Saint-Georges de l’Oyapock à 4h du matin, Damien Laversanne a parcouru les 444 km en un peu plus de 16 heures. Grandiose.
Un défi de fou. Un challenge relevé par le sociétaire de l’USL Montjoly Orange celui de rallier l’Est à l’Ouest non-stop à vélo. Damien Laversanne a réussi uen grande première avec ce Biking Man Yana avec en prime une arrivée dans la capitale de l’Ouest avec près d’une heure d’avance sur le timing prévisionnel.
BIKING MAN YANA
Des amis du peloton cycliste sont venus partager la route avec Damien Laversanne pour le soutenir dans ce défi.

La journée de Laversanne a été exceptionnelle et le soutien reçu tout au long du parcours a été à la hauteur du défi tenté. Des coureurs du peloton guyanais et des anonymes sont venus faire quelques kilomètres à ses côtés, une présence qui a motivé et boosté le champion.
Très vite, on aura compris que Laversanne était très motivé et avait bien préparé cette tentative. Après avoir quitté Saint-Georges à 4h, il était à peine 10h30 lorsque Damien Laversanne a littéralement déboulé au rond-point de l’aéroport à Matoury. Rejoint par les jeunes cyclistes de l’USL Montjoly Orange à Roura, sur la Matourienne, le champion Guyanais adopte un rythme soutenu et affiche une forme olympique. Les sensations sont bonnes et le mental répond, la présence de cyclistes adhérant au projet même pour quelques kilomètres « donne des ailes ».
 

Biking Man Yana: du sport certes mais des kilomètres en pensant aux enfants hospitalisés

Deux heures plus tard, le Biking Man Yana est à Kourou. Petite escale, le temps de quelques photos pour les fans avec les autres stars du peloton guyanais dont Dilhan Will, champion de Guyane du contre-la-montre et de la route en titre.
Parmi les coureurs sur ce long parcours, Jean Laversanne, le père de Damien accompagne roule avec son fils jusqu’à la crique Morpio. Porté par les encouragements de tous, Damien Laversanne devance les pronostics à chaque point-relais. 14h48 à Sinnamary. 16h à Iracoubo. Il a déjà une heure d’avance sur son programme et ce, avec une moyenne de 30,4km/h.
BIKING MAN YANA
Lavsersanne père et fils unis dans ce challenge

Tout au long du parcours, la famille et les amis assurent la logistique : vêtements, ravitaillement en boissons et nourriture.
Au fil des kilomètres, Damien Laversanne et son staff ont un nouvel objectif : atteindre Saint-Laurent avant 20h. Pour 4 minutes… Damien Laversanne a réussi un véritable exploit qui restera gravé dans les mémoires de la Guyane. Rappelons que ce Biking Man Yana est une opération caritative, le souhait du cycliste est d’offrir des cadeaux de noël aux enfants du centre hospitalier de l’ouest guyanais, le CHOG à Saint-Laurent-du-Maroni. 
 

Le soutien des cyclistes a boosté l'homme des défis

 A l’arrivée, épuisé mais heureux, Damien Laversanne est revenu sur ce challenge

A la base déjà c’était un challenge pour marquer la fin de saison et puis en discutant avec un ami, on a décidé d’y associer le volet caritatif…parmi les moments forts de cette journée, à la Comté quand j’ai vu la vingtaine de cyclistes qui m’attendaient pour rouler avec moi dont des jeunes de mon club, ça a fait chaud au cœur, vraiment sympa.

 »
Et quand on essaie de comprendre la gestion d’un tel effort, tout aussi naturellement Damien Laversanne parle de
« 

gestion de l’effort malgré la très grosse chaleur entre 11 et 14h mais à aucun moment je n’ai pensé que je ne réussirais pas ce défi. Merci à tous ceux qui m’ont soutenu et encouragé. Au final on récolte près de 2.500 € pour que des enfants hospitalisés au CHOG aient des cadeaux de noël, c’est un vai bonheur que de pouvoir leur offrir des cadeaux

 ».
BIKING MAN YANA
444 km en 16 heures, un challenge relevé pour le goût de l'effort mais aussi en pensant aux enfants hospitalisés. Grandiose!

Pour sa première édition, le Biking Man Yan a marqué les esprits, Damien Laversanne songerait à pouvoir renouveler l’expérience avec une organisation plus poussée mais pour l’heure

« pas de vélo et de sport pendant au moins 10 jours, place au repos total ».


Si vous souhaitez contribuer à ce noël sympa des enfants du CHOG et soutenir Damien Laversanne, vous pouvez le faire grâce à la cagnotte en ligne
https://www.facebook.com/Damien-Laversanne-108383680950241
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live