"Debrouya" un long métrage guyanais en tournage à Cayenne

cinéma
Film "Debrouya" le réalisateur guyanais Thaïzen Ringuet à droite et le co réalisateur Hector Pindard
Film "Debrouya" le réalisateur Thaïzen Ringuet et le co-réalisateur Hector Pindard ©Lindy Nedan
"Debrouya" le nom du dernier long métrage de Tawara Prod. Ce film raconte l’histoire de deux jeunes guyanais prêts à tout pour sortir de la galère. Tourné en ce moment sur l'île de Cayenne, pas moins d’une dizaine de professionnels travaillent sur ce film.

Debrouya, c’est l’histoire de Priscilla et Tayler, deux jeunes guyanais en mal d’avenir. Salariés d’une entreprise où les magouilles vont bon train, ils décident coûte que coûte de dessiner un autre lendemain.

C'est un jeune Guyanais qui traverse des difficultés notamment financières. Sa mère lui apprend qu'elle est malade. Face aux problèmes qui s'accumulent, Tayler va devoir faire un choix. Il plonge dans la criminalité pour tenter de s'en sortir.

Hector Pindard, co-réalisateur

 

Les acteurs sont des amateurs et le temps du tournage se glissent dans la peau d'un personnage. Ce scénario a été muri durant 3 ans par le réalisateur Thaïzen Ringuet, il souhaitait mettre en lumière le Guyanais lambda.

Thaïzen Ringuet et Hector Pindard, co-réalisateur du long-métrage Débrouya
Thaïzen Ringuet et Hector Pindard, co-réalisateur du long-métrage Débrouya ©Lindy Nédan

 

Toute l’équipe de Tawara prod a participé à l’écriture de l’histoire de ce long métrage "Debrouya" qui met en avant le savoir-faire local en matière cinématographique. Une dizaine de professionnels du grand écran travaillent sur ce projet mais aussi de nombreux bénévoles 

Ce sont les débats que nous avions entre nous qui nous a donné l'idée de ce projet

200 000 euros ont été mis sur la table pour ce film mais cela est insuffisant pour rémunérer, les comédiens, les assistants de réalisation, les ingénieurs du son, les cameramen, les costumières et autres figurants qui participent à ce tournage de 4 semaines.

Hector Pindard : Il nous faut boucler notre budget

Estimé à 400 000 euros et malgré les aides du CNC, il manque encore 400 000 euros pour boucler le budget du film.

Tournage du film au centre tri de Rémire-Montjoly
Tournage du film au centre tri de Rémire-Montjoly ©Lindy Nédan


Tawara prod prévoit de lancer une cagnotte dans les prochains jours afin de récolter la somme nécessaire pour boucler le budget.

Une partie de l'équipe de "Debrouya" long métrage guyanais en cours de tournage
Une partie de l'équipe de "Debrouya" long métrage guyanais en cours de tournage ©Lindy Nedan