Vers une démocratisation de la pratique du MMA en France

sport
Nahel Lama vainqueur
Le V de la victoire ©NL
Jusqu'ici banni en France et privé de compétitions officielles, le Mixed Martial Art (MMA) pourrait bientôt être légalisé sur l'ensemble du territoire national. Cette discipline a déjà ses représentants Guyanais qui arpentent le Brésil depuis plus de 5 ans à la conquête de titres.
Les combattants de MMA auront-ils enfin le droit d'exercer sur le territoire français ? C'est ce que laisse entrevoir la nomination au Gouvernement de Laura Flessel, elle même pratiquante de cet art-martial, en qualité de Ministre des Sports et de Edouard Philippe en tant que Premier Ministre, ce dernier ayant été boxeur. La question de la légalisation du MMA au vu d'un nombre toujours plus exponentiel de fans et pratiquants au fur-à-mesure que ce sport devient populaire ne pouvait être évitée. Le MMA fait désormais partie des dossiers que devra traiter le Ministère des Sports courant 2018. En Guyane, Nahel "Bob Sapp" Lama est le fier représentant du MMA et lui aussi s'est fait remarquer au Brésil en détenant pendant plusieurs années la ceinture de champion des poids lourds NEC (North Extreme Figthing). Anthony "Sparta" Monteiro ou encore Marco "Boba Fett" Raisin ne sont pas en reste et continuent également de porter haut le drapeau guyanais dans diverses compétitions à l'étranger. Des combattants de nationalité française commencent sérieusement à faire du bruit sur la scène professionnelle internationale (Taylor Lapilus champions featherweight du GMC, le Camerounais Francis N'Gannou qui a débuté en France et qui a récemment combattu pour la ceinture poids lourds UFC ou encore Tom Duquesnoy évoluant également en UFC) et donnent du crédit aux amateurs de Mixed Martial Art.

Nahel Lama : "Le MMA est un art-martial comme les autres"


Le champion NEC estime qu'au même titre que les autres art-martiaux, le MMA peut être dangereux. Toutefois, grâce à un bon encadrement et des règles de combat strictes, cette discipline pourrait être autorisée en France :

J'ai eu l'occasion de voir des matchs de football dans lesquels il y a eu des actions beaucoup plus dangereuses que dans certains combats de MMA. Cette discipline ne peut pas se permettre d'avoir une mauvaise publicité, elle est donc très encadrée. Pour moi, il n'y a vraiment aucun problème avec le MMA, c'est un art-martial comme les autres.

En attendant que la situation se décante au niveau ministériel, Nahel Lama a fait appel à la Collectivité Territoriale de Guyane pour créer un passerelle avec le voisin brésilien afin de permettre aux combattants locaux de se former au plus haut niveau.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live