publicité

La directrice de l'ONF, Catherine Latreille souhaite communiquer davantage sur la gestion du domaine forestier guyanais

L'Office national des Forêts est critiqué par les chasseurs, par certains élus et maintenant par la fédération des opérateurs miniers. La nouvelle directrice Catherine Latreille en fonction depuis le mois d'avril apporte des réponses sur la gestion du domaine forestier guyanais. 

Catherine Latreille directrice de l'ONF, invitée de Mayouri info © Charly Torres
© Charly Torres Catherine Latreille directrice de l'ONF, invitée de Mayouri info
  • Par Catherine Lama
  • Publié le
La FEDOMG, la fédération des opérateurs miniers de Guyane, s’insurge contre l’ONF, l’Office national des forêts.
En cause : le projet de mise en place d’un nouveau label de gestion forestière, le FSC pour Forest Stewardship Council, le conseil d’intendance de la forêt. Pour la présidente de la  FEDOMG, Carole Ostoréro, cette nouvelle certification, c’est la mise sous contrôle de la forêt, par un organisme extérieur.
Catherine Latreille apporte des précisions sur la gestion du domaine forestier guyanais. Il s'avère très complexe compte tenu de son étendue, de sa biodiversité et des besoins des personnes qui y vivent à satisfaire.
"C'est un espace à partager, il faut y mettre des règles et ces règles sont complexes, car cette forêt tropicale humide est fragile et se caractérise par une extrême diversité des espèces de pied de bois".
Le modèle de gestion qui se met en place en Guyane doit tenir compte de cette particularité. Pour éviter les incompréhensions avec les différents acteurs et populations qui interfèrent sur le territoire forestier, Catherine Latreille pense qu'il doit y avoir une communication de l'ONF.

Retrouvez toute l'interview de Catherine Latreille 
Catherine Latreille invitée de Mayouri info



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play