guyane
info locale

Dossier: le carnaval de Cayenne glisse dans la violence

sécurité
fouille pour le carnaval
©Guyane1ère
Triste lendemain de carnaval à cayenne avec la polémique relancée sur les voltigeurs et leur lot de violence. Un jeune homme a été tabassé ce dimanche lors de la cavalcade. En réaction le maire de Cayenne a annoncé une décision radicale, les personnes non déguisées seront interdites sur le parcours.
C’était chaud dimanche dernier derrière le groupe Kassialata. Au carrefour du boulevard Mandela et de l’Avenue Pasteur, des personnes sans aucun lien avec le groupe se défoulent, ils sont jeunes, parfois même très jeunes.  « J’ai 15 ans et moi 12 ans... » répondent des jeunes à la question de leurs âges posée par Laurent Marot, journaliste à Guyane1ère .
Vers 18H45 rue Lalouette à hauteur du comité du tourisme, ça dégénère. Une bagarre éclate dans les voltigeurs du groupe Kassialata. Un jeune homme est grièvement blessé. Selon les premiers éléments et le témoignage du président du groupe Kassialata, dans la bagarre l’un des voltigeurs est tombé et sa tête a violemment heurté le sol. Il aurait ensuite reçu plusieurs coups de pied de la part d’une dizaine de personnes. Âgé de 21 ans, la victime a été évacuée vers l’hôpital, il en est sorti ce lundi.
Suite à cet incident, le maire de Cayenne a pris une mesure radicale : le défilé est désormais interdit aux voltigeurs, autrement dit toute personne non déguisée. les organisateurs des défilés y sont favorables.

Le reportage de Laurent Marot, Stéphane Floricien et Franck Fernandès

La violence dans le carnaval ne date pas d'hier mais était très rare dans les années 80 ou 90 . Le phénomène a progressé de façon spectaculaire dans les années 2000 et va crescendo...

Le reportage de Jocelyne Helgoualch

L'anthropologue Isabelle Hidair était l'invitée de Guyane1ère. Elle revient sur le phénomène des voltigeurs.