Dossier : La maison de santé ou le principe du regroupement de professionnels libéraux - 2

santé
La maison de santé de Matoury
La maison de santé de Matoury ©CL
La suite du feuilleton sur la maison de santé de Matoury. L’un des outils imposés et apprécié autant des praticiens que des patients, c’est le partage informatique des données avec l’accord exprès du patient et la sécurité qui s’impose.
La légalisation des Maisons de santé facilite énormément les choses en rendant ce principe officiel et en lui assurant toutes les protections. L’un des autres avantages de la maison de santé, c’est la prise en charge pluridisciplinaires du patient.
Les praticiens se consultent sur le suivi du malade et peuvent compter sur un outil précieux pour se faire : le dossier informatisé.
Un dispositif également apprécié des patients dont Claire Manredjo qui a pu bénéficier de soins très rapidement grâce à son dossier accessible très rapidement par les professionnels :

"Elle m'a orientée tout de suite vers l'hôpital. Cela a été très vite en l'espace d'une journée, j'étais soignée."

Un dossier nourri au fur et à mesure des différents examens effectués par le patient dans et hors de la maison de santé, avec l’impérieuse condition qu’il ait donné son accord précise Fabien Dduiguou, médecin généraliste et du sport :

"L'objectif c'est la facilité de la transmission des données entre professionnels, d'éviter de la perte d'informations, les doublons mais il faut que les patients acceptent..."

Un partage dans le respect, selon les praticiens, d’une certaine éthique notamment vis-à-vis des informations d’ordre psychologique. Ces habitudes devraient permettre de basculer plus facilement vers le Dossier Médical Partagé de la Sécurité Sociale. C’est déjà le cas de certains patients dans une lourde prise en charge qui nécessite une évacuation sanitaire.

Le reportage de Guyane la 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live