guyane
info locale

"Dragon 973" reste en Guyane.. Lénaïck Adam et Rodolphe Alexandre le confirment

sécurité
Dragon 973
©SDIS
Dragon 973 reste en Guyane. Lénaïk Adam et Rodolphe Alexandre l'ont confirmé. Les pompiers à l’appel de l’UTG/CGT avaient décidé d’observer un débrayage pour protester contre le départ de l'hélicoptère. 

"Dragon 973" reste en Guyane. Le premier à officialiser la nouvelle est Lénaïk Adam dans un tweet. Il annonce qu’il a obtenu la décision de suspendre le transfert de Dragon 973. Une décision prise selon lui après un entretien avec le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.


De rebondissement en rebondissement

Depuis trois jours, la rumeur enfle. Mais aucune confirmation ne vient de la préfecture. C'est le syndicat UTG/CGT du SDIS qui tire la sirène d'alarme. Dans un communiqué, il annonce que l’hélicoptère de la sécurité civile "doit être transféré en Martinique ce jeudi en passant  par le Surinam, Georgetown et Trinidad."
Les pompiers décident de débrayer et font savoir qu'à partir de 9H et ce jusqu’à 11H, dans toutes les administrations et casernes du SDIS retentira le klaxon des pompiers.
Les élus et les parlementaires expriment à leur tour leur désapprobation. Ils se donnent rendez-vous à la caserne des pompiers de Cayenne. Finalement Lénaïck Adam, un peu après 9H s'exprime officiellement sur les ondes de Guyane la1ere, la radio.


Une décision humiliante

Dragon 973
Le président du SDIS Rodolphe Alexandre , au centre le sénateur Antoine Karam et le député Gabriel Serville à la caserne des pompiers ©S Laporte
Dans la  presse écrite quotidienne de ce mercredi, le président du SDIS Rodolphe Alexandre qui il y a 24 H évoquait des rumeurs, parle d'« une décision humiliante ». A la caserne de pompiers de Cayenne entouré des parlementaires, Rodolphe Alexandre confirme à son tour le maintien de l'hélicoptère en Guyane. Lui aussi s'est entretenu entre temps avec le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.
"Dragon 973" devait remplacer "Dragon 972" en Martinique, en panne. l'hélicoptère restera donc en Guyane. Sa mission est d'abord de sauver des vies.
 
Publicité