Economie : des indicateurs au vert mais pour combien de temps ?

économie
Encore beaucoup de monde dans les rues de Cayenne
©Jocelyne Helgoualch

La crise sanitaire a-t-elle épargné l’économie guyanaise ? Pas sûr, même si le bilan 2020 est moins catastrophique qu’attendu. Le chômage est toujours élevé mais à un niveau stable par rapport à 2019. Notre territoire a enregistré moins de pertes d’entreprises malgré la crise. 

 

La crise sanitaire a-t-elle épargnée l’économie guyanaise ? Pas sûr, même si le bilan 2020 est moins catastrophique qu’attendu. Le chômage est toujours élevé mais à un niveau stable par rapport à 2019, notre territoire a enregistré moins de pertes d’entreprises malgré la crise…Mais attention, ces données seraient un trompe-l’œil selon plusieurs experts…le pire est à venir…

Des pertes

La Chambre de Commerce de la Guyane
La Chambre de Commerce de la Guyane ©Guyane 1ère

Avec 1538 entreprises créées l’an dernier, la Guyane a fait à peine moins bien, que son score de 2019...Parallèlement, notre territoire a perdu 598 sociétés, soit son plus bas niveau de radiation depuis 2015. Relative stabilité également de l’emploi salarié en 2020 : 2% de baisse dans le secteur privé, contre un peu moins de 1% dans le public. Des chiffres plutôt flatteurs pour une année de crise sanitaire, sauf que selon plusieurs experts économiques, la catastrophe est devant nous. 

Des aides en trompe l'oeil

Pôle emploi
Le pôle emploi de Cayenne route de Baduel ©Guyane1ère

Car si l’économie guyanaise a tenu jusqu’à aujourd’hui, c’est bien grâce aux aides déployées par le gouvernement pour toute la France. En 1an, 63 millions d’euros de fonds de solidarité ont été distribués à près de 6000 sociétés guyanaises, quand un millier, ont souscrit au PGE, le prêt garanti par l’Etat. Des mesures désormais arrêtées, pour de nombreux secteurs d’activités. La question est donc de savoir si toute ces entreprises fragilisées, vont réussir à survivre, dans une Guyane qui va certes beaucoup mieux sur le plan épidémique, mais pas encore libérée des contraintes liées aux mesures de freinage de l’épidémie…Réponse d’ici la fin de l’année…