Eglise catholique : un prêtre poursuivi pour viols et agressions sexuelles

religion
Le clocher de la cathédrale Saint-Sauveur de Cayenne
Le clocher de la cathédrale Saint-Sauveur de Cayenne ©Yves Robin

Un prêtre du diocèse de Guyane a été mis en examen l'an dernier pour viols et agressions sexuelles. Les faits présumés visés par la procédure courent sur une période allant de 2006 à 2013. Tout a commencé avec un dépôt de plainte il y a près de trois ans. 

En août 2018, une jeune femme porte plainte dans l’hexagone. Elle dit avoir été victime d’un prêtre du diocèse de Guyane, quand elle avait entre 15 et 22 ans.

Des faits présumés qui s'étalent de 2006 à 2013

Les faits présumés vont de 2006 à 2013 à Rémire-Montjoly, Cayenne, Paris, Toulouse et Madrid en Espagne. Madrid, lieu des Journées Mondiales de la Jeunesse en 2011, où s’était rendu un groupe de pélerins guyanais. Le suspect est le père Patrice François, qui a officié notamment à Rémire-Montjoly et à la cathédrale de Cayenne.

Le prêtre placé sous contrôle judiciaire

L’affaire est instruite par un juge en Guyane. Dans ce cadre, le père Patrice a été mis en examen l’an dernier pour viols et agressions sexuelles par personne abusant de l’autorité que lui confèrent ses fonctions. Placé sous contrôle judiciaire, le prêtre ne peut plus quitter la Guyane. Contacté, il n’a pas souhaité s’exprimer. Une mise en examen signifie qu’il y a pour le juge des "indices graves ou concordants" conformément au code de procédure pénale. Rappelons que le magistrat enquête à charge et à décharge et que toute personne mise en examen est présumée innocente.

Justice : un prêtre mis en examen pour viol.