publicité

Elections au Brésil : Jair Bolsonaro flatte l’orgueil des jeunes brésiliens

Les Brésiliens votent ce 28 novembre pour élire leur président de la République. Des deux candidats en lice, Fernando Haddad et Jair Bolsonaro, c'est ce dernier qui séduit les jeunes et nombreux sont ceux qui le plébiscitent. Ils l'appellent "le mito" autrement dit le mythe. Comment expliquer cela? 

Manifestation pro Bolsonaro à Macapa le 27 octobre 2018 © Jessy Xavier
© Jessy Xavier Manifestation pro Bolsonaro à Macapa le 27 octobre 2018
  • Jessy Xavier/CL
  • Publié le , mis à jour le
Des jeunes militants de Macapa © Jessy Xavier
Contrairement aux caricatures que certains de ces détracteurs se plaisent à entretenir le vote pro Bolsonaro au Brésil est tout sauf uniforme. Si le candidat de l’extrême droite culmine dans les intentions de vote pour le second tour des élections prévues ce dimanche c’est qu’il séduit, pour des raisons différentes, différentes générations, différentes classes sociales et différentes composantes sociologiques de ce pays continent. Un exemple avec le vote des jeunes, nombre sont ceux qui sont aujourd’hui attirés par la figure « du mito » comme l’appelle ses partisans.
 

Bolsonaro, un candidat différent pour les jeunes

A Macapa, le phénomène est le même que dans tout le Brésil. Notre équipe a rencontré de jeunes amapaense qui le disent avec force : Oui nous voterons Bolsonaro, il est différent.
Et il faut bien admettre que le candidat d’extrême droite, qui communique via les réseaux sociaux depuis chez lui suite à son agression en public ( il a reçu un coup de couteau le 6 septembre), a effectivement une communication peu commune. Ses propos directs et son ton provocateur plaisent aux jeunes générations. Il y a presque une idée de mode, "Bolsonaro O mito" devient une bannière. Et c’est un peu comme une marque, il multiplie d’ailleurs les phrases slogans dans ses messages postés quotidiennement sur sa page Facebook. Une marque qui se présente comme en rupture avec le passé. En tout cas celui des 29 ans du règne du Parti des Travailleurs, c’est à dire tout ce que ces jeunes générations ont connu finalement.
 

Des jeunes qui veulent du changement

L’argument fait mouche ! Le changement se donne ainsi des accents de  révolte et ces jeunes pro-Bolsonaro se sentent comme de nouveaux révolutionnaires qui ont la clef d’un renouveau entre leurs mains. Face à la communication numérique de son adversaire Bolsonaro, le Parti des Travailleurs a développé une réthorique de campagne autour des fakenews dont Jaïr Bolsonaro et ses équipes seraient coutumiers. Mais pas de quoi ébranler ces jeunes qui sont nés dans cette technologie et ont appris que la toile peut révéler tout et son contraire. Et cela vaut aussi, pour eux, pour les détracteurs de leur champion. Un jeune pro bolsonaro nous confiait que de toutes les façons, il n’était pas possible de tout changer sans rencontrer de résistance.
Voici l’un des derniers message de Bolsonaro : Je serai une menace? Oui j’en suis une pour les voleurs, les corrompus, les violeurs, ils ne trouveront pas la paix.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play