Elections territoriales : la campagne sur les réseaux sociaux bat son plein

élections 2021
Les logos des 4 listes engagées pour les territoriales 2021
©CP

Le train du numérique est bien parti en ce qui concerne la campagne électorale des quatre listes qui concourent pour l'élection de la Collectivité territoriale. Elles sont déjà ancrées sur les réseaux sociaux où se retrouvent la présentation des candidats et leurs orientations stratégiques.

Chacun son style mais tout le monde est en ordre de bataille pour mener campagne avec les moyens qu'imposent la crise sanitaire et clairement les modus operandi modernes.
Messages audio, vidéos, constitutions de groupes, les 4 listes qui briguent la CTG sont sur le terrain du numérique.

Sous la menace d'un report de l'élection en octobre

L'élection territoriale doit se tenir les 20 et 27 juin mais la 3e vague de la crise sanitaire covid pourrait bien contrecarrer les projets de tout le monde. La décision sera prise d'ici le12 juin.

Plusieurs élus et candidats ont demandé que ce report intervienne beaucoup plus tôt. La campagne électorale entre confinement et couvre-feux se révéle très contrainte et difficile à mener. Notamment pour se rendre dans les communes éloignées qui sont pour la plupart en situation extrêmement difficile en raison des inondations qu'elles subissent.

Toutefois si la campagne ne peut se faire sur le terrain, dans les quartiers par le biais des conférences et rencontres, elle s'effectue bien sur le champ du web et dans les médias.

Un marketing politique soigné

Autant d'occasions de découvrir les nouveaux visages de citoyens qui s'engagent pour la Guyane. Si l'on n'entend pas encore, les fameuses voitures de propagande équipées de sono sillonner les quartiers pour inviter la population à aller voter, beaucoup d'entre nous reçoivent via whatsapp notamment, les vidéos de propagande et les présentations de liste.
Chaque liste possède sa page Facebook, l'un des outils les plus efficaces pour toucher une bonne partie de la population.
Qu'il s'agisse de la liste Changer d'Air menée par Jessi Américain, de la liste Guyane Kontré pour avancer de Gabriel Serville, de Guyane 2021 de Jean-Paul Fereira ou de Unis et engagés pour notre territoire du candidat sortant Rodolphe Alexandre, chaque page affiche une présentation singulière avec des slogans.
Et cela va du plus provocateur "Tuer le game, grand comme un besoin de changer d'air Léon Gontran Damas" de changer d'Air au plus conventionnel "Un nouvel horizon pour la Guyane avec Rodolphe Alexandre" en passant par le sobre "Contribuez" de Guyane 2021 ou encore à la flèche de Guyane Kontré pour avancer.

Découverte de nouveaux citoyens engagés en politique

Des logos bien travaillés, des vidéos portraits pour découvrir les candidats des différentes sections, des personnes jusqu'alors inconnues du grand public pour nombre d'entre elles. Entre l'emphatique, le timide, le décontracté ou la valeur sûre, les électeurs ont la possibilité de se faire leur opinion. 
Certains de ces jeunes et nouveaux candidats occupent déjà la scène médiatique et animent les débats, de quoi mettre en valeur leur capacité réthorique, ou à faire passer des messages et surtout de croiser le fer avec les plus aguerris.

On observera que le réseau social privilégié reste Facebook, le plus utilisé en Guyane. Twitter qui est l'outil de communication très utilisé par les élus parlementaires notamment demeure à la traîne en Guyane.
Instagram, le réseau social des jeunes, des artistes et le royaume des influenceurs n'est pas encore complètement investi par les politiques. Si les têtes de liste y figurent bien, les publications des candidats y sont encore peu nombreuses.

Mais la campagne sur le numérique, ce sont aussi toutes les caricatures et autres informations de première main qui circulent dans des groupes privés whatsapp. Une sous campagne qui peut se révéler très efficace.