En Guyane, 29% de la population vit en situation de grande pauvreté

société
Un immense squat à Matoury qui se développe tous les jours à Matoury en Guyane
Un immense squat à Matoury qui se développe tous les jours ©Guyane la 1ère
L’INSEE, l’institut national de la statistique des études économiques a publié une analyse de la situation financière des DOM ainsi que de la Guyane. Il en ressort que la pauvreté est bien plus fréquente et beaucoup plus intense dans les DOM avec des chiffres alarmants pour la Guyane : en 2018, 29% des guyanais se trouvaient en situation de grande pauvreté.

Le constat est sans appel, la grande pauvreté est 5 à 15 fois plus fréquente dans les départements d’outre-mer qu’en France hexagonale.

53% de la population sous le seuil de pauvreté

Tout d’abord il faut savoir que 53% de la population guyanaise vit sous le seuil de pauvreté contre 14% en France hexagonale. Cela veut dire que plus de la moitié de la population vit avec moins de 1010 euros par mois.
Toujours en Guyane, le niveau de vie moyen des personnes en situation de grande pauvreté chute à 470 euros par mois soit 1000 euros disponible pour un couple avec 2 enfants. La Guyane est la région la plus touchée par le phénomène.

Quelles sont les personnes concernées ?

Il existe plusieurs catégories de personnes. Celles qui appartiennent aux ménages complexes, c’est-à-dire les ménages comportant plusieurs familles, plusieurs générations. 42% de ces familles sont concernées par la grande pauvreté.

Les guyanais vivant dans des familles monoparentales sont également très touchés car 32%  d’entre eux sont en situation de grande pauvreté. En revanche les couples sans enfants et les personnes seules demeurent relativement épargné de la grande pauvreté.

Et puis, il y a les jeunes qui sont davantage confrontés au chômage et plus présent dans les emplois précaire. 32% d’entre eux sont dans cette situation.

Et ce qui caractérise aussi le territoire c’est que les 2 tiers des personnes en situation de grande pauvreté sont des étrangers

Qu’est-ce qu’une situation de très grande pauvreté ?

C’est être dans une situation qui ne permet pas de répondre à des besoins vitaux comme l’alimentation et l’habillement. L’alimentation c’est-à-dire ne pas pouvoir manger un repas protéiné tous les 2 jours et l’habillement ne pas pouvoir remplacer ses vêtements par des vêtements neufs. Et autour de cette grande pauvreté 31% des guyanais souffrent en parallèle de privation matérielle ou monétaire sévère.

Pour finir, les guyanais, en emploi sont relativement protégés de la grande pauvreté, même si 8% des actifs sont en situation de grande pauvreté.