Une enquête nationale remet en cause les règles strictes imposées pour l'ouverture des écoles

coronavirus
Ecole Moulin à Vent à Rémire-Montjoly
Ecole Moulin à Vent à Rémire-Montjoly ©CL
Une étude nationale remet en cause en règles sanitaires strictes imposées dans les écoles. Elle révèle que les enfants de - de 15 ans, en plus d’être moins infectés par le coronavirus, seraient moins contagieux. L’enquête menée par plusieurs pédiatres parle d'un risque extrêmement faible.
27 pédiatres d’ile de France ont participé à cette enquête, une information relayée par le journal le Parisien. 605 enfants de l’une des régions les plus touchées ont fait l’objet d’un suivi, 322 étaient asymptomatiques, tandis que les autres présentaient certains signes.


Peu d'enfants sont véritablement contagieux

Selon les tests sérologiques effectués pendant le confinement, seuls 10% des enfants ont eu le coronavirus… Et si l’on regarde de plus près, 1,8% des tests PCR était positifs mais seulement 0,6% de ces enfants étaient contagieux. Clairement, cela montre que parmi ces jeunes de moins de 15 ans contaminés par le coronavirus, très peu étaienten capacité de contaminer d'autres personnes.
Autre enseignement, dans 9 cas sur 10, on observe que ce sont les adultes qui contaminent les enfants et non l’inverse.    
Les auteurs de cette étude scientifique estiment qu’il faut un assouplissement des règles sanitaires dans les écoles car la crainte du décrochage scolaire pour les plus en difficultés est grandissante. De plus ajoutent certains : le protocole sanitaire imposé est inapplicable. La Guyane est l’une des rares si ce n’est la seule région où aucune école n’est ouverte.
Lisez ICI :
Une tribune signée par 20 présidents de sociétés savantes de pédiatrie qui réclament le retour des enfants à l'école.