Saint-Georges de l'Oyapock : un mort et cinq blessés suite à l'effondrement d'un carbet à Saut-Maripa

faits divers est guyanais
Effondrement d'un carbet à Saint-Georges
©DR
Lundi, vers 18h, à Saut-Maripa, sur la commune de Saint-Georges, un carbet s'est affaissé sur un groupe de 25 jeunes partis pour séjourner à Camopi. Le bilan provisoire fait état d'un décès et d'au moins cinq blessés. Les circonstance du drame sont encore à déterminer.

Aujourd'hui, vers 18h, à Saut-Maripa, un carbet s'est effondré sur un groupe de 25 personnes qui s'était installé pour la nuit au bord de l'Oyapock. Le bilan provisoire dressé par les autorités fait pour l’instant état du décès d'une jeune femme de 17 ans et de 5 blessés, dont une personne de 25 ans et 3 mineurs. Le reste des participants serait indemne.

Les 25 personnes (des jeunes et leurs accompagnateurs) se rendaient à Camopi pour un camp touristique.

Après l'alerte, les services d'urgence ont été déployés rapidement afin de porter assistance aux victimes prises en charge par les militaires du 3ème REI, les personnels de la Gendarmerie et du SAMU du Centre Hospitalier de Cayenne dépêchés sur place. 

L'hélicoptère Dragon973 de la sécurité Civile, le PUMA des Forces Armées de Guyane ainsi que les véhicules du SDIS ont assuré le transport des blessés.

Une partie des enfants a été hébergée pour la nuit sur la Base opérationnelle avancée des Forces Armées en Guyane à Saint Georges.

Une cellule psychologique sera activée dès demain, mardi 26 octobre, pour l'ensemble des personnes concernées. 

Un groupe d'une centaine de kayakistes de l'île de Cayenne était également sur les lieux. Aucun des membres n'est concerné par l'accident. Tous ont pu être pris en charge par le comité régional de canoë-kayak, rapatriés et hébergés dans une école de Saint-Georges pour la nuit. 

Une enquête ouverte pour homicide involontaire et blessures involontaires

Interrogé ce matin, le procureur de la république, Samuel Filniez a confirmé les premiers éléments connus à savoir le décès d'une jeune fille de 17 ans et la prise en charge de 4 enfants et d'un adulte évacués dans la nuit au Centre hospitalier de Cayenne.
Le reste du groupe est resté sur place et sera évacué dans la journée.

Une enquête est ouverte et confiée à la gendarmerie de Saint-Georges et à la brigade de recherches de Matoury, des chefs d'homicide involontaire et de blessures involontaires. Elles s'attacheront à déterminer dans quelles circonstances ce groupe a pu accéder au carbet qui n'était pas en état d'accueillir quiconque. L'association d'aide aux victimes va se rendre disponible pour l'ensemble des victimes dès ce matin.


Le procureur a aussi précisé que le groupe devait se rendre à Camopi. Il y aurait eu un malentendu avec le piroguier qui les aurait contraint à passer une nuit à Saut-Maripa, ce qui n'était pas prévu à leur programme.

 

Information à suivre sur notre site et dans nos prochaines éditions en télévision et en radio.