La cité scolaire de Saint-Georges devrait voir le jour dans 3 ans

travaux publics saint-georges
Georges Elfort le maire de Saint-Georges et le président de la CTG, Rodolphe Alexandre
Georges Elfort le maire de Saint-Georges et le président de la CTG, Rodolphe Alexandre ©MM Ponet
Le jury de concours d’architecte s’est réuni dans la commune, pour désigner le lauréat du projet de cité scolaire à Saint-Georges de l'Oyapock le 20 juin. Les premiers bâtiments pourraient sortir de terre d’ici trois ans.
Le projet de cité scolaire dans l'est de la Guyane prend forme. Cette cité devrait sortir de terre d'ici 2 à 3 ans à Saint Georges de l'Oyapock. Un projet a été retenu pour sa consctrution. Des élus et des architectes se sont rendus dans la petite commune frontalière pour le présenter à la population.
Dans cette région de la Guyane le taux de décrochage scolaire est élevé. La réalisation de la cité scolaire répond au souhait du maire Georges Elfort :
 

"Je suis heureux pour la population de Saint-Georges et de l'est. C'était important et on arrive au but et il est temps que les travaux commencent que cette cité scolaire sorte de terre."


Cet ensemble scolaire comprendra un lycée de 765 places, un collège de 680 places, une section SEGPA pour 80 élèves, un internat de 140 lits, un espace pour une  restauration commune, avec réfectoire et production sur site et un hall sportif commun. 
La CTG a missionné la Sensamar pour la conduite des travaux. Cela constitue une sorte de maîtrise d'ouvrage déléguée pour la partie études et le suivi des travaux montages administratifs financiers et techniques. Parmi les spécificités du projet : une large place est accordée à l économie d énergie.

L'estimation financière de la cité s'élève à 50 millions d'euros, la première pierre sera posée dans 6 mois.

Le reportage de Guyane la 1ère

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live