guyane
info locale

Coronavirus : la commune de Saint-Georges de l'Oyapock premier cluster de Guyane placée sous haute surveillance

coronavirus saint-georges
Cellule de crise à Saint-Georges
©Yves Robin
Ce samedi 16 mai, une cellule de crise a été mise en place à Saint-Georges. Elle regroupe l’ensemble des acteurs concernés - mairie, ARS, Préfecture, police, douane, forces armées, CTG, pompiers, gendarmerie afin de renforcer et d’adapter les dispositifs pour stopper la propagation du Covid-19. 
Saint- Georges en état d’urgence. Avec 64 cas d’habitants testés positifs au Covid-19 depuis le 17 mars, Saint-Georges est désormais le cluster le plus important de Guyane. La situation est d’autant plus préoccupante que la commune de l’est est en contact direct avec le Brésil, avec des familles réparties de part et autres du fleuve Oyapock.


Un rappel des gestes barrières dans un quartier isolé

Ce samedi 16 mai, une cellule de crise a été mise en place. Elle regroupe l’ensemble des acteurs concernés -mairie, ARS, Préfecture, police, douane, forces armées, CTG, pompiers, gendarmerie- afin de renforcer et d’adapter les dispositifs pour éviter la propagation de la maladie. L’occasion, surtout, de mener une action pédagogique de rappel et de vulgarisation des gestes barrières auprès de la population, en particulier dans des quartiers isolés.
Le préfet Marc Del Grande au quartier Savanes à Saint-Georges
Le préfet Marc Del Grande au quartier Savane à Saint-Georges ©Yves Robin
Sous les parapluies et les capes de plastiques, des visiteurs inhabituels arrivent à l’heure du déjeuner pour les habitants du quartier Savane, un secteur isolé de la commune de Saint Georges. Parmi eux, Marc Del Grande, Prefet de Guyane : « Il ne faut pas sortir, il faut le dire à vos amis… pendant un mois on ne fait plus la fête » dit-il à une mère de famille.


Distribution de masques et denrées alimentaires

Plusieurs centaines de masques et 2 tonnes d’aides alimentaire d’urgence ont été distribués. Quarante sacs de courses et des packs d’eau pour aider les familles les plus démunies. Les acteurs locaux des brigades de médiation sont des éléments essentiels pour une bonne communication souligne Edouardi Forte, médiatrice de l’association Daac Guyane ... Il y a des personnes, dans des familles qui ne sont pas conscientes. Nous on connait la population, on essaye d’adapter les messages pour qu’ils comprennent ...


Le collège transformé en centre de confinement

A Saint-Georges, le confinement est plus que jamais une nécéssité pour éviter la propagation du virus. Depuis jeudi de nombreuses mesures sont prises par les autorités : la distribution de 2000 masques grand public, une voiture équipée d’un haut-parleur pour diffuser les messages de prévention en plusieurs langues, couvre-feu étendu de 21h à 5h du matin… 
Georges Elfort, Maire de Saint-Georges de l’Oyapock... Les mesures ont été prises et on continue de faire ce qui devrait être fait et je pense que l’on va s’en sortir ...
Réunion le 16 mars de la cellule de crise à Saint-Georges
Toutes les composantes de la cellule de crise réunies à Saint-Georges ©Isabel Lerouge
La cellule de crise locale a pour mission d’établir au jour le jour la réponse la plus efficace à l’évolution de la situation sanitaire dans le grand est. Ainsi, dès lundi, avec l’autorisation de la Collectivité territoriale de Guyane, le collège de Saint-Georges servira de centre pour le confinement des patients atteints de Covid-19. Ils n’auront plus à aller à Sinnamary pour s’isoler.
Le préfet rappelle ... C’est une cellule qui aura vocation à se réunir plusieurs fois par semaine. Je viendrai une fois par semaine pour vérifier que les choses vont bien...
Patrouilles sur l'Oyapock
©Yves Robin
Des actions sur terre mais aussi le long de l’Oyapock avec des patrouilles renforcées et la création d’un poste de contrôle à Saut-Maripa pour limiter la circulation des embarcations vers Camopi et le sud du fleuve.