Début d'une enquête pour contrebande de carburant entre le Brésil et la Guyane

faits divers saint-georges
La contrebande de carburant entre le Brésil et la Guyane fait l'objet d'une enquête
Lors de l'opération Catraia II, un agent de la Police Fédérale de l'Amapá procèdent à une perquisition au domicile d'un suspect. ©Police fédérale/Divulgation

La police fédérale de l'Amapá a lancé l'opération Catraia II à Oiapoque. Huit agents recherchent une personne suspectée de trafic illégal de carburant entre la Guyane et le Brésil.

La lutte contre l'immigration clandestine et les trafics qui y sont liés se poursuit côté brésilien. Des agents de la Police Fédérale de l’Amapá ont obtenu deux mandats de perquisition et de saisie pour les foyers de plusieurs habitants d'Oiapoque.

Ces derniers font l’objet d'une enquête pour trafic illicite de carburant à la frontière entre le Brésil et la Guyane. Les huit enquêteurs de la Police Fédérale ont donc débuté les perquisitions hier (jeudi 24 juin). Ils tentent ainsi d'identifier les responsables du groupe criminel afin de démanteler un réseau suspecté de contrebande et d'association de malfaiteurs.

Une saisie de carburant effectuée en juin

L'opération Catraia II se justifie par la découverte de plusieurs preuves d’un commerce clandestin entre les deux pays avec une saisie de carburant effectuée par la Marine brésilienne au cours d'une inspection de routine en juin dernier sur l’Oyapock.

Un bateau transportant des personnes a été inspecté. Lors des recherches, plusieurs bidons de 50kg contenant du carburant ont été trouvés, sans aucune autorisation de transport.
Interrogé, le conducteur du bateau a déclaré qu'il ne savait pas que les bidons étaient pleins. L'homme ne pouvait pas non plus expliquer à qui et où le produit serait livré. Plusieurs autres objets retrouvés à l'intérieur du bateau sont symptomatiques du transport de matériel à destination des sites d'orpaillage illégaux.

Sources : G1-Rede Amazônica / Policia Federal