Zoom sur le regard attentif aux habitants de Régina de la photographe Guadeloupéenne Anaïs C. 

art est guyanais
Zoom sur le regard attentif aux habitants de Régina de la photographe Guadeloupéenne Anaïs C. 
La photographe Guadeloupéenne Anaïs C. et Emmanuelle Renard, directrice de l'écomusee Approuague-Kaw. ©Claire-Marine SELLES
Pendant cinq semaines, la photographe Guadeloupéenne Anaïs C. était en résidence de création à Régina, dans le cadre des Rencontres photographiques de Guyane. L’exposition "Appartenances" visible jusqu’au 3 janvier à l’écomusée d’Approuague-Kaw, est le résultat de ce travail.

Vivre au rythme de Régina durant cinq semaines. La photographe Guadeloupéenne Anaïs C. a accepté cette proposition de résidence de création avec curiosité.

 

 

De ses premières impressions de Guyane, elle en tire l’exposition "Appartenances". Une ode aux mille et un savoir-faire des habitants, une contemplation singulière de la puissance naturelle du lieu.

Une exposition jusqu'au 3 janvier

Au détour des clichés, une émotion transparaît. D'un clic précis, d'un regard poétique, l'artiste valorise ainsi la transformation de l'huile de carapa, le tressage des palmes, ou encore l'expertise des pilotes de pirogue.

 

Série APPARTENANCE - Juillet 2021
©Anaïs C.

 

L'occasion surtout de rencontrer les habitants pour des moments de partage, dont quelques-uns resteront inoubliables pour la jeune artiste. Le fruit de ces échanges est maintenant accroché aux murs de l'écomusée de l'Approuague-Kaw jusqu'au 3 janvier. 

 

Ecomusée de l'Approuague-Kaw à Régina.
©Claire-marine SELLES

 

Anaïs C. est certaine de revenir promener son objectif en Guyane et se ressourcer auprès du fleuve. Elle laisse à Régina son regard frais posé avec bienveillance sur une vie au bord du fleuve simple en apparence, mais à la richesse inoubliable.