publicité

Femmes guyanaises : Hélène Sirder

Dans le cadre de la journée mondiale de la femme le 8 mars prochain, nous vous proposons 7 portraits de femmes guyanaises qui dans leur domaine ont été des pionnières. Premières à avoir assumé des fonctions ou des métiers nouveaux participant ainsi à la valorisation de la femme en Guyane.

Femmes guyanaises
Femmes guyanaises
  • Aline Belfort
  • Publié le
Hélène Sirder, première avocate guyanaise exerçant en Guyane, première guyanaise, vice présidente de la Collectivité Territoriale de Guyane
Hélène Sirder perpétue la tradition familiale. Son grand-père et son père étaient avocats. Née à Paris, elle regagne la Guyane avec ses parents en 1957.
Sa scolarité se déroule jusqu’à l’obtention du baccalauréat. Hélène entame, alors des études de droit à Toulouse afin de devenir avocate. Elle  rentre donc au pays après avoir passé le Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA). Elle prête serment le 18 janvier  1978.
 

Le regard de la société guyanaise sur sa première avocate.

Maître Sirder n’a pas rencontré de difficultés particulières au sein du barreau. Par contre, le regard de la société guyanaise de l’époque a pesé notamment sur sa tenue vestimentaire avec le port du pantalon.
Mais encore, Maître Sirder à son arrivée au barreau, a suscité une vive curiosité. Elle avait un auditoire qui venait assister à ses plaidoiries.

 
Une nécessaire adaptation du métier aux spécificités guyanaises.
La famille  On distinguait bien une législation pour les enfants légitimes et une pour les enfants illégitimes. Hélène reconnaît les bienfaits de la famille élargie, traditionnelle capable de cadrer les enfants éventuellement déviants.

Les  femmes : Maître Sirder a beaucoup plaidé des affaires liées à la prostitution. Elle a  bénévolement aidé à l’ « Association des femmes victimes de violences ».
Le droit du travail : Son application a bouleversé le monde du travail en Guyane. Les jobs reconnus officiellement ont disparu progressivement.
 

Regard sur la société

Maître Sirder évoque les incidences d’une départementalisation mal préparée. Le pays était partagé en deux entité administratives : le territoire de l’Inini et le département de la Guyane qui ne recouvrait que la bande littorale. Le territoire de l’Inini a été supprimé en 1969 avec des conséquences fâcheuses sur les populations de l’intérieur : Pas d’état civil, pas d’école ni de dispensaire. Maître Sirder a dû régler de nombreux problèmes nés de cette situation..
La non-prise en compte du droit coutumier pose problème en Guyane
Elle a plaidé de nombreux procès politiques, dont celui d’Eli Castor. Pendant qu’elle était à la barre, on préparait sa cellule en prison.
Des responsabilités au sein du barreau.
Maître Hélène Sirder a été la première femme Bâtonnier du Barreau de la Guyane, et elle l’a été à trois reprises dont 2 successivement.

 
Le parcours politique d‘une femme d’engagement

Maître Sirder, a été élue Conseillère Régionale de la Guyane en 2004 ; Conseillère municipale et deuxième adjointe au Maire, en 2008.  A nouveau conseillère Régionale en 2010 et elle occupe le poste de 2ème  Vice- présidente chargée de l’environnement et du développement durable. Elle a assuré la  Présidence du Parc Naturel Régional de la Guyane.
 Le 10 décembre 2015, Hélène Sirder est élue conseiller territorial. Elle est la première Guyanaise, première Vice-Présidente, de la Collectivité Territoriale de Guyane. 
 Hélène a une vision très claire pour le développement de son pays.
 
Hélène SIRDER première avocate guyanaise ayant exercé en Guyane, a précédé d’autres femmes dans ce métier à dominance masculine au départ.
Femme de conviction, par son engagement professionnel et politique, Hélène est un exemple non seulement pour les femmes mais aussi pour toute la jeunesse de ce pays. Car, la société guyanaise en a besoin. 

Sur le même thème

  • 8 mars

    La délégation régionale de Guyane du CNFPT se penche sur l'égalité professionnelle femme-homme

    La délégation régionale de Guyane  du CNFPT a organisé sa 3ème édition de la journée des droits de la femme avec la délégation aux droits des femmes et à l’égalité représentée en Guyane par sa déléguée Sonia Francius. L'égalité professionnelle femme-homme fut au coeur des échanges. 

  • 8 mars

    8 mars : Guyane 1ère met les femmes à l'honneur

    Dans le cadre de la journée du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits de la femme, Guyane 1ère  diffuse en radio, en télé, et en replay sur guyane.la1ere.fr, 14 portraits de guyanaises, 7 en Radio et 7 en Télé. Elles sont pionnières, elles sont djok ! Elles sont femmes !

  • 8 mars

    Femmes guyanaises : Michelle Chapin-Honoré

    Dans le cadre de la journée mondiale de la femme le 8 mars prochain, nous vous proposons 7 portraits de femmes guyanaises qui dans leur domaine ont été des pionnières. Premières à avoir assumé des fonctions ou des métiers nouveaux participant ainsi à la valorisation de la femme en Guyane.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play