publicité

Feux en Amazonie : Une trentaine de personnes manifeste devant le consulat du Brésil à Cayenne

Peu nombreux mais déterminés, ils étaient une petite trentaine de manifestants devant le consulat du Brésil pour dénoncer le présumé laxisme du président Jair Bolsonaro en Amazonie où la grande forêt brûle.
 

Les manifestants devant le consulat du Brésil à Cayenne © Thierry Merlin
© Thierry Merlin Les manifestants devant le consulat du Brésil à Cayenne
  • OD/LM/CL
  • Publié le
Réunis devant le consulat du Brésil à Cayenne, il y avait des amérindiens de Kourou, les associations « Or de Question », le mouvement « Guyane Ecologie » et l’association de défense du milieu marin « Sea Sheppard ». Tous convergent pour demander des comptes au chef de l’Etat brésilien sur son présumé laxisme quant à la protection de la forêt amazonienne et la lutte contre les incendies qui se sont multipliés chez notre voisin. Les manifestants sont restés deux heures devant la représentation diplomatique du Brésil en Guyane. Il n'y avait pas de blocage, mais une présence symbolique, sous la surveillance de la police nationale.
Le chef du village Kuawano de Kourou Eric Louis © Thierry Merlin
© Thierry Merlin Le chef du village Kuawano de Kourou Eric Louis
Pour Eric Louis, le chef du village Kuawano de Kourou, les peuples autochtones doivent se mobiliser, nombre d'entre eux ont été obligés de partir suite à ces incendies :

Réaction de Eric Louis, chef d village Kuawano de Kourou

Christiane Aquino Bonomo, vice consule générale du Brésil en Guyane a assuré que le gouvernement brésilien faisait tout pour gérer cette crise :

Christiane Aquino Bonomo vice consule du Brésil


Il faut rappeler que le Brésil a finalement accepté le fonds de 20 millions de dollars, donation des pays du G7, à condition que ce soit lui qui gère ces fonds.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play